Un calendrier chargé - Macro Pulse d'Indosuez Wealth Management

Marie Owens Thomsen, Indosuez Wealth Management

1 minutes de lecture

L'accélération perçue par les acteurs du marché au premier semestre de cette année découle d'une révision à la baisse de la croissance du PIB au quatrième trimestre de l'année dernière.

La Chine a publié un chiffre du PIB pour le troisième trimestre légèrement inférieur aux attentes du consensus, à 6,5% en glissement annuel, contre 6,7% précédemment et 6,6% attendu. À ce niveau, la Chine continuera de générer environ un tiers du PIB mondial. Les marchés asiatiques ont salué la publication de ce chiffre par un rebond boursier.

Le PIB américain pour le troisième trimestre sera annoncé le 26 octobre et sera sans doute le chiffre le plus important de cette semaine. En termes annualisés (évolution trimestrielle multipliée par quatre), le taux de croissance devrait ralentir de 4,2% à 3,2%, alors qu’en glissement annuel (le trimestre en question divisé par le même trimestre de l’année précédente), le rythme de croissance se renforce de 2,9% à 3,0%. L’impact de l’ouragan Florence et des échanges commerciaux pourrait toutefois conduire à une révision à la baisse de ces chiffres. Par ailleurs, les niveaux des stocks demeurent un facteur difficile à anticiper.

Il convient de garder présent à l’esprit que l'accélération perçue par les acteurs du marché au premier semestre (S1) de cette année découle d'une révision à la baisse de la croissance du PIB au quatrième trimestre de l'année dernière, comme le montre le tableau ci-dessous. Tout niveau de PIB donné pour le premier semestre 2018 générera évidemment des taux de croissance du PIB supérieurs au niveau révisé de 2,3% pour le quatrième trimestre par rapport au niveau précédemment estimé à 2,9% pour ce trimestre.

US Q4 2017 GDP

Source: Bureau of Economic Analysis

Le 26 octobre est également le jour où S&P a annoncé qu'il reverrait sa note concernant l'Italie. Moody’s a déclassé le pays le 19 octobre, passant de Baa2 à Baa3 avec des perspectives stables. L’année dernière S&P avait relevé la note de l’Italie. Si S&P devait dégrader sa note avec une perspective stable vendredi, il est probable que la nouvelle serait accueillie favorablement par les marchés.

Au Royaume-Uni, ce mercredi, le parti conservateur tiendra la réunion du comité 1922 qui donnera un état de l’avancement des négociations sur le Brexit. L’issue de ces dernières reste incertaine. Toutefois tant que le Premier ministre reste en poste, nous pensons que la probabilité de la conclusion d'un accord l’emporte.

A lire aussi...