Coronavirus: une forte récession, mais pas de dépression

DWS

1 minutes de lecture

Le ralentissement économique du premier semestre 2020 sera sans précédent. Dans notre scénario de base, nous prévoyons un rebond au cours du second semestre.

Actuellement, la propagation du virus au niveau mondial semble plus susceptible de suivre l'exemple de l'Italie que celui de la Chine.

La visibilité reste limitée, en particulier en ce qui concerne le développement du matériel et des meilleures méthodes de lutte contre le virus.

Nous pensons que le gel actuel de larges pans de l'économie européenne durera tout au plus jusqu'en mai, date à laquelle les mesures de confinement devraient commencer à être progressivement levées. Les mesures correctives prises par les gouvernements semblent destinées à atténuer l'impact économique négatif, mais elles se traduiront très probablement par une forte augmentation de la dette publique.

Lisez le dernier DWS CIO Special (en anglais) en cliquant ici.

A lire aussi...