Comment économiser les primes avec des frais de santé élevés?

Communiqué, Maklerzentrum Schweiz

1 minutes de lecture

Il existe une certaine marge de manoeuvre dans l’assurance de base pour les assurés. Il vaut la peine, même pour les assurés avec des frais de santé élevés, de comparer les offres dans l’assurance de base.

Les personnes devant régulièrement faire appel à leur assurance-maladie pour des raisons de santé et entraînant des frais de santé élevés, pensent la plupart du temps qu’elles n’ont aucune possibilité de réduire leurs primes. Bien que cela soit généralement vrai pour les assurances complémentaires, il existe souvent une certaine marge de manoeuvre dans l’assurance de base pour les assurés. Il vaut toujours la peine, même pour les assurés avec des frais de santé élevés, de comparer les offres dans l’assurance de base. Il est possible de passer à un prestataire plus avantageux sans déclaration de santé. Souvent, les assurés ne savent pas que l’assurance de base et les assurances complémentaires ne doivent pas obligatoirement être conclues auprès du même prestataire.

En outre, l’assuré peut envisager un modèle d’assurance alternatif. En effet, les personnes percevant régulièrement des prestations ont souvent un médecin de famille qui coordonne tous les traitements. Il est alors possible d’opter pour le modèle médecin de famille. Par ailleurs, il peut être intéressant d’étudier le modèle HMO, dans lequel le premier interlocuteur pour l’assuré est un cabinet de groupe. Il est aussi possible de passer à un modèle dit «Telemed» dans lequel l’assuré s’adresse d’abord à un service de consultation médicale par téléphone en cas de maladie avant de consulter un cabinet médical.

Les personnes travaillant malgré une maladie et employées plus de huit heures par semaine auprès du même employeur peuvent aussi diminuer la charge des primes en excluant le risque subsidiaire d’accident, car ce risque est déjà couvert par l’assurance accidents professionnels et non professionnels de l’employeur. Il est en outre possible d’économiser des primes en augmentant la franchise.

Le changement ou l’augmentation d’une assurance complémentaire est plus difficile, voire parfois impossible, car une telle modification nécessite un bon état de santé de l’assuré. Il peut aussi être judicieux d’étudier de près les prestations des différents assureurs. En effet, il arrive souvent que des prestations inutiles soient assurées, tandis que des couvertures importantes manquent. La résiliation d’une assurance complémentaire existante ne devrait toutefois être envisagée qu’après conclusion d’un produit comparable. A cet égard, il ne faut pas oublier que certains produits d’assurance prévoient des délais de carence, par exemple en cas de maternité.

Selon l’état de santé de l’assuré, la caisse-maladie peut refuser le changement demandé d’une assurance complémentaire existante. Une exclusion de l’assurance n’est toutefois possible qu’en cas de réticence.

Pour se faire une idée précise des possibilités d’économies et d’optimisation dans l’assurance de base et éviter une détérioration de l’assurance complémentaire existante, il est recommandé de se faire conseiller par des professionnels.