David Schwimmer nommé directeur général du LSE

AWP

1 minutes de lecture

David Schwimmer prendra ses fonctions le 1er août prochain. Il a effectué l’essentiel de sa carrière dans la prestigieuse banque d’affaires américaine Goldman Sachs.

L’opérateur boursier britannique London Stock Exchange (LSE) a annoncé vendredi avoir nommé comme directeur général David Schwimmer, un banquier qui a passé l’essentiel de sa carrière chez Goldman Sachs.

Le LSE, qui possède notamment la Bourse de Londres, s’était mis à la recherche d’un nouveau patron depuis le départ surprise fin novembre 2017 du Français Xavier Rolet à la suite d’un conflit avec le conseil d’administration.

Jusqu’à présent, le directeur financier, David Warren, assure l’intérim.

M. Schwimmer, Américain de 49 ans, prendra ses fonctions le 1er août prochain, indique le groupe dans un communiqué.

Ce diplômé de Yale a effectué l’essentiel de sa carrière dans la prestigieuse banque d’affaires américaine Goldman Sachs, au sein de laquelle il a occupé de nombreuses fonctions.

Il a notamment été co-responsable des activités en Russie, ainsi que chef de cabinet de Lloyd Blankfein, avant que ce dernier ne devienne patron de la banque. Plus récemment, il était à la tête de la branche de la banque s’occupant du marché des métaux.

«David est un leader avec une grande expérience de l’industrie des marchés financiers, qu’il connaît de près grâce à sa carrière dans la banque d’investissement», souligne Donald Brydon, président du conseil d’administration du LSE.

De son côté, M. Schwimmer a expliqué que c’était un «honneur» de diriger le LSE. Le groupe «a de multiples possibilités pour croître que ce soit sur les marchés de capitaux, les services d’information et l’activité post-marché».

M. Schwimmer aura la lourde tâche de succéder à M. Rolet qui a fait du LSE l’un des poids lourd mondial du secteur durant ses plus de huit ans de règne, à moins d’un an du Brexit, qui devrait rebattre les cartes du secteur financier européen.

Le LSE est désormais un groupe diversifié sur les marchés, gérant la Bourse de Londres et la Bourse de Milan, le spécialiste des indices Russell ou encore la chambre de compensation LCH.

Les années Rolet ont toutefois été marquées par l’échec cuisant en mars 2017 du mariage prévu avec l’opérateur de la Bourse de Francfort, Deutsche Börse, qui n’a pu être validé par la Commission européenne dans un contexte rendu difficile par le Brexit.