Baselworld: le nombre de visiteurs stables en 2018

AWP

2 minutes de lecture

La prochaine édition se déroulera du 21 au 26 mars. Après les allégements généralisés de cette année, une nouvelle adaptation des prix de location, à la baisse, est prévue pour 2019.


© Keystone

Le nombre de visiteurs est demeuré stable lors de la 101e édition de Baselworld, pourtant raccourcie de deux jours par rapport aux précédentes éditions, selon les organisateurs. La direction du Salon international de l’horlogerie, de la bijouterie et de la joaillerie prévoit encore une manifestation raccourcie pour l’année prochaine.

La cure d’amaigrissement opérée cette année a fait du bien à Baselworld, a estimé mardi la directrice de la manifestation Sylvie Ritter lors de la conférence de presse de clôture de la manifestation. «La plupart des exposants étaient contents avec le Baselworld de cette année et les plus grands seront aussi là en 2019», a-t-elle affirmé.

Sylvie Ritter a notamment mentionné Breitling, Rolex, Patek Philippe, Chanel et Gucci, ainsi que les groupes LVMH et Swatch. Durant la foire, des rumeurs disaient notamment que Breitling était hésitante. Contactée par l’ats, la firme a confirmé sa présence pour 2019.

«Après des discussions constructives avec la direction du salon mais aussi avec d’autres grandes marques du secteur, nous avons pris la décision de participer à la prochaine édition du salon de Bâle», a déclaré le directeur général de Breitling Georges Kern, cité dans un communiqué.

A la question de savoir s’il y avait des exposants sous contrat au-delà de 2019, René Kamm, le directeur général du groupe MCH, qui organise la manifestation, a répondu qu’il était «normal qu’il n’y ait pas d’accords de longue durée.»

DU 21 AU 26 MARS EN 2019

A côté de la réduction de moitié tant du nombre d’exposants, passés de 1300 en 2017 à quelque 650 cette année, que de la surface d’exposition, Baselworld est entré en matière sur une baisse du prix de location.

Malgré ces adaptations, cela n’a pas suffi à certains exposants, a reconnu Sylvie Ritter. D’autres ont cette année transféré leur grande apparition au Salon international de la haute horlogerie (SIHH) de Genève.

Après les «allégements généralisés» de cette année, une nouvelle adaptation des prix de location, à la baisse, est prévue pour 2019. La prochaine édition se déroulera du 21 au 26 mars. Baselworld ne veut pas s’ajuster sur le SIHH, qui se tient en janvier.

Une réduction du prix d’entrée pour les visiteurs n’a pas encore été discutée. Selon René Kamm, la foire rhénane ne doit pas être inondée de visiteurs; c’est pourquoi le prix pour une entrée journalière a été jusqu’ici conservé à 60 francs.

PAS DE GROSSE RÉVOLUTION

Les changements annoncés seront plutôt de petites modifications et pas une grande révolution, qui était en partie attendue. René Kamm est toutefois clair: le Salon doit davantage répondre aux changements technologiques. «A cause d’internet, Baselworld n’est plus la plate-forme de commande et de communication comme par le passé», a-t-il dit.

La 101e édition de Baselworld s’est tenue de jeudi à mardi. Début février, M. Kamm avait déclaré que la réduction de moitié du nombre d’exposants à Baselworld allait se répercuter sur les recettes. Le groupe tablait sur une baisse de revenus de 40 millions de francs.

Baselworld a enregistré un recul de 15% du nombre de journalistes européens. Le nombre de représentants des médias, blogueurs et influenceurs venus d’Asie a en revanche augmenté de 5%. Sylvie Ritter et René Kamm se sont par ailleurs excusés que les médias n’aient pas pu poser de questions après la présentation d’ouverture.

Pour mémoire, l’exposition est née en 1917 dans le cadre de la Muba, la foire aux échantillons, pour devenir ensuite un salon européen et s’affirmer comme un événement mondial de l’horlogerie et de la joaillerie. En pleine Première Guerre mondiale, 29 marques suisses étaient présentes.