Allemagne: l’inflation confirmée à 2,5% en octobre

AWP

1 minutes de lecture

Il s’agit de la valeur la plus élevée depuis septembre 2008, lorsque la première économie européenne avait affiché un taux de 2,8%.

Le taux d’inflation en Allemagne s’est bien élevé à 2,5% en octobre sur un an, accélérant encore après 2,3% en septembre et 2,0% en août, selon les données définitives publiées mardi par l’office fédéral des statistiques Destatis.

Il s’agit de la valeur la plus élevée depuis septembre 2008, lorsque la première économie européenne avait affiché un taux de 2,8%, a confirmé Destatis.

L’énergie, composante traditionnellement instable de la hausse des prix, a en effet vu ses prix augmenter de 8,9% en octobre, après 7,7% en septembre et 6,9% en août, tirant de nouveau vers le haut les prix à la consommation allemands.

L’autre donnée la plus fluctuante de l’indice, la hausse des prix de l’alimentation, a elle décéléré à +1,9% sur un an, après 2,8% en septembre. Dans le détail, les prix des légumes ont bondi de 9,3%, ceux des produits laitiers de 3,1%, alors que les prix des fruits ont reculé de 2,4%.

La hausse des prix des services est elle passée de 1,5% à 1,8% sur la même période.

La hausse de l’indice des prix à la consommation harmonisé (IPHC), utilisé comme référence par la Banque centrale européenne (BCE), a encore accéléré à 2,4% en octobre sur un an, après 2,2% en septembre.

La BCE, qui tente depuis des années de ramener l’inflation à un niveau proche de 2% mais inférieur à ce taux pour l’ensemble de la zone euro, prévoit de son côté une évolution globale des prix calée sur +1,7% dans les trois prochaines années.

La hausse des prix sous-jacente, c’est-à-dire hors énergie et produits alimentaires et qui tient compte des hausses de salaires, devrait quant à elle passer de 1,1% en 2018 à 1,8% en 2020, prévoit encore l’institution.