Tokyo rebondit, le mouvement de yoyo continue

AWP

1 minutes de lecture

A l’issue des échanges, l’indice Nikkei des 225 valeurs vedettes a repris 0,96% (+195,04 points) à 20’456,08 points.

L’indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a rebondi mardi, après avoir dévissé la veille, ne cessant de jouer au yoyo au gré des variations du yen et des tergiversations entourant le différend commercial sino-américain.

A l’issue des échanges, l’indice Nikkei des 225 valeurs vedettes a repris 0,96% (+195,04 points) à 20’456,08 points.

L’indice élargi Topix de toutes les valeurs du premier tableau a de son côté regagné 0,79% à 1’489,69 points.

Les valeurs ne cessent d’être secouées dans un sens et dans l’autre par les revirements spectaculaires dont le président américain Donald Trump est coutumier.

Cette fois, ce sont ses déclarations sur les pourparlers avec la Chine qui ont mis un peu de baume au coeur des investisseurs.

«Nous avons des négociations très significatives, qui n’ont jamais été aussi significatives», a affirmé M. Trump, depuis Biarritz, lors du sommet du G7 qui s’est terminé lundi.

De son côté, le principal négociateur chinois, Liu He, a assuré que Pékin était prêt à «résoudre calmement le problème par des consultations et la coopération».

Du côté des valeurs

Tous les principaux secteurs, hormis l’immobilier, ont fini sur une note positive, la hausse étant notable dans les télécoms et technologies ainsi que dans le secteur de l’énergie.

SOFTBANK GROUP ET LES TELECOMS EN FORME

Poids lourd de la cote, le géant de l’investissement dans les technologies informatiques et services en ligne SoftBank Group a fini sur un gain de 2,42% à 4.647 yens.

Sa filiale de prestations mobiles SoftBank Corp a en revanche stagné à 1.505 yens, tandis que les concurrents NTT Docomo et KDDI se sont respectivement appréciés de 0,93% à 2.613,5 yens et de 1,49% à 2.799,5 yens.

MARIO KART POUSSE NINTENDO

Le titre du pionnier japonais du jeu vidéo Nintendo a progressé de 1,07% à 40.250 yens, bénéficiant d’un petit coup d’accélérateur de Mario Kart après l’annonce de la sortie sur smartphone le 25 septembre d’une version de ce populaire jeu de course.

Sony a de son côté grappillé 0,74% à 5.882 yens et Sharp s’est distingué par une hausse de 3,04% à 1.083 yens.

REBOND AUSSI POUR LES COMPOSANTS ET ROBOTS

Après avoir nettement dévissé la veille du fait de leur vulnérabilité au conflit commercial entre Pékin et Washington, les titres technologiques ont globalement repris du poil de la bête.

Le spécialiste des robots d’usines Yaskawa a remonté de 2,99% à 3.445 yens et le producteur d’écrans de smartphones Japan Display s’est offert un gain de 5,08% à 62 yens.

Du côté des devises et du pétrole

Le yen, valeur refuge qui grimpe quand la conjoncture mondiale s’aggrave, est redescendu mardi après avoir touché un sommet en trois ans lundi matin.

Mardi, à la fermeture de la Bourse de Tokyo (06H00 GMT), le dollar s’échangeait à 105,65 yens, contre 105,26 yens 24 heures plus tôt.

L’euro, lui, se monnayait autour de 117,32 yens, variant peu.

La monnaie européenne coûtait par ailleurs 1,1102 dollar, stable depuis la veille à 19H00 GMT.

Les cours du pétrole, qui avaient encore reculé lundi malgré l’accalmie sur le front commercial entre la Chine et les Etats-Unis, se redressaient légèrement: à 06H30 GMT, le baril de brut américain WTI gagnait 0,48% à 53,90 dollars, et le baril de Brent de la mer du Nord prenait 0,49% à 58,99 dollars.

A lire aussi...