Tokyo finit en hausse, malgré les incertitudes sino-américaines

AWP

1 minutes de lecture

Le Nikkei des 225 valeurs vedettes a augmenté de 0,55% (+114,06 points) à 20’677,22 points.

La Bourse de Tokyo a fini en hausse mardi, embrayant sur la lancée de Wall Street, sur fond d’attente de nouveaux développements dans les laborieuses tractations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine.

A l’issue des transactions, le Nikkei des 225 valeurs vedettes a augmenté de 0,55% (+114,06 points) à 20’677,22 points, tandis que l’indice élargi Topix de toutes les valeurs du premier tableau a affiché une progression plus marquée, de 0,83% (+12,44 points), à 1’506,77 points.

L’administration Trump a accordé lundi un nouveau répit au géant chinois des télécoms Huawei, au moment où une grande incertitude entoure les négociations censées mettre un terme à la guerre commerciale opposant les deux premières puissances économiques mondiales.

Le ministère américain du Commerce a prolongé lundi pour 90 jours la première période d’exemption accordée en mai à certains clients et fournisseurs américains de Huawei, ce qui était interprété comme un geste de bonne volonté de la part de Washington envers la Chine.

Toutefois, les investisseurs restaient prudents, attendant aussi un discours vendredi du président de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Du côté des valeurs

La plupart des secteurs ont fini en territoire positif, notamment l’énergie, l’immobilier, l’industrie et la santé.

L’ÉNERGIE ET L’IMMOBILIER TIRENT LA COTE

Le secteur de l’énergie a été la locomotive de la séance, avec des variations certes disparates mais des progressions notables aussi, notamment pour le groupe pétrolier Idemitsu Kosan qui a fini sur un gain de 3,55% à 2.832 yens. Inpex a pris 0,33% à 925,2 yens.

Les promoteurs eux ont quasiment tous fini dans le vert: Mitsui Fudosan a augmenté de 1,72% à 2449,5 yens et Sumitomo Realty & Development de 1,74% à 4.018 yens.

SONY GRIMPE AVEC SPIDER-MAN

L’action du géant de l’électronique Sony a pris 1,17% à 5.965 yens, après l’annonce de son rachat de la société américaine Insomniac Games, développeur des jeux Spider-Man inspirés des aventures du super-héros de Marvel.

LES TELECOMS A HUE ET A DIA

Dans les télécoms, KDDI s’est offert un gain de 1,90% à 2.788 yens, tandis que NTT Docomo a stagné (-0,05% à 2.644,5 yens), changeant de direction en cours de journée.

Le mastodonte du financement des firmes de technologies et services en ligne SoftBank Group a cédé 0,86% à 4.937 yens, après avoir pourtant contribué à tirer la cote dans les premiers échanges.

Du côté des devises et du pétrole

Le dollar continuait de jouer au yoyo face au yen, s’échangeant vers 07H05 GMT à 106,42 yens, contre 106,64 yens lundi à 19H00 GMT. Un euro se négociait à 117,88 yens, contre 118,19 yens la veille.

La devise européenne se monnayait par ailleurs à 1,1076 dollar, au même niveau que lundi à 19H00 GMT.

Les prix du pétrole remontait légèrement après avoir fléchi en début de journée, à la suite d’une forte progression lundi du fait d’un appétit retrouvé pour le risque.

Vers 06H50 GMT le baril de brut américain WTI gagnait 0,16% à 56,30 dollars, tandis que le baril de Brent de la mer du Nord affichait un gain de 0,13% à 59,82 dollars.