Les Bourses européennes prudentes

AWP

1 minutes de lecture

L’Eurostoxx a perdu 0,17%.

Les Bourses européennes ont pour la plupart débuté la semaine dans le rouge lundi, restant prudentes quant aux conséquences pour l’économie de l’épidémie de coronavirus dont le bilan dépasse désormais les 900 morts.

«La volatilité sur les marchés boursiers a diminué par rapport à la semaine dernière, mais l’incertitude demeure», note Jochen Stanzl, analyste chez CMC Markets. Mais il nuance: si l’épidémie, dont le bilan ne cesse de s’alourdir, reste un problème important, «il a perdu de son pouvoir terrifiant» aux yeux des marchés.

«Le fait d’avoir des banques centrales qui viennent injecter massivement des liquidités sur le marché, comme a pu le faire la Chine la semaine dernière, est un gros facteur de soutien et cela permet de maintenir des liquidités abondantes sur les marchés actions, et de continuer de faire remonter les principaux indices mondiaux», a de son côté expliqué à l’AFP Andrea Tuéni, analyste à Saxo Banque.

Au cours de la séance les investisseurs ont également pris connaissance d’une série d’indicateurs, notamment l’inflation en Chine qui s’est emballée en janvier, poussée par la forte envolée des prix alimentaires. Les mesures drastiques prises pour endiguer l’épidémie virale désorganisent les transports de biens agricoles à travers le pays.

Vers 17H30 GMT, Wall Street évoluait dans le vert: le Dow Jones Industrial Average progressait de 0,18%, l’indice Nasdaq, à forte coloration technologique, de 0,53% et l’indice élargi S&P 500 de 0,29%.

L’Eurostoxx a perdu 0,17%.

Du côté des valeurs

PLUS D’EMPLOIS SUPPRIMES PAR DAIMLER?

Selon la presse, le constructeur automobile allemand annoncera mardi lors de sa conférence de presse annuelle des mesures d’économies supplémentaires, dont des suppressions d’emplois allant au-delà d’un programme déjà annoncé.

Le fabriquant des Mercedes-Benz prévoit déjà au moins 10.000 suppressions d’emplois. Son cours d’action a légèrement progressé lundi (+0,37% à 43,05 euros).

PRISE DE BENEFICE POUR DEUTSCHE BANK

En Allemagne, le cours de la première banque du pays a subi des prises de bénéfices (-1,32% à 9,40 euros) après avoir affiché la semaine passée son plus haut cours depuis octobre 2018. Cela faisait suite à la montée au capital d’un fonds de pension américain, Capital Group.

SCOR SUR LE RECULOIR

Scor a reculé de 2,37% à 36,63 euros. Le groupe français d’assurance Covéa est entré en négociations exclusives avec la holding financière de la famille italienne Agnelli pour lui racheter le réassureur PartnerRe.

Covéa n’avait pas réussi en 2018 à racheter le réassureur Scor, quatrième acteur mondial du secteur, avec lequel il est depuis engagé dans un violent conflit judiciaire.

Les indices en un coup d’oeil

Paris - CAC 40: -0,23% à 6.015,67 points
Francfort - Dax: -0,15% à 13.494,03 points
Londres - FTSE 100: -0,27% à 7.446,88 points
Milan - FTSE MIB: +0,12% à 24.507,70 points
Madrid - IBEX 35: +0,05% à 9.816,00 points
Lisbonne - PSI 20: -0,15% à 5.282,06 points
Bourse suisse - SMI: +0,35% à 11.039,78 points
Amsterdam - AEX: +0,11% à 617,10 points
Bruxelles - BEL 20: +0,16% à 4.101,80 points

A lire aussi...