Les Bourses asiatiques terminent sur des notes contrastées

AWP

1 minutes de lecture

Hong Kong et Shanghai reculent de 0,23% et 0,11% alors que Shenzhen et Tokyo avancent de 0,14% et 0,55%.

Les Bourses asiatiques ont terminé mardi dans des directions différentes, Tokyo ayant embrayé sur la lancée de Wall Street tandis qu’en Chine les investisseurs ont été plus attentistes, guettant de nouveaux développements dans les laborieuses tractations commerciales sino-américaines.

L’indice vedette Nikkei de la Bourse de Tokyo a gagné 0,55% (+114,06 points) à 20.677,22 points, tandis que l’indice élargi Topix de toutes les valeurs du premier tableau a pris 0,83% à 1.506,77 points.

En revanche en Chine, si l’indice composite de la Bourse de Shenzhen a grappillé 0,14% à 1.574,12 points, celui de la Bourse de Shanghai a reculé de 0,11% à 2.880 points. A Hong Kong, l’indice Hang Seng a aussi clôturé légèrement dans le rouge (-0,23% à 26.231,54 points).

L’administration Trump a accordé lundi un nouveau répit au géant chinois des télécoms Huawei, qu’elle a placé sur liste noire en mai. Washington a prolongé de 90 jours une première période d’exemption à certains clients et fournisseurs américains de Huawei.

Cependant ce répit «ne change rien», a réagi mardi Huawei, s’estimant toujours «injustement traité» par Washington, qui soupçonne le groupe d’espionnage potentiel au profit de Pékin.

Ce geste n’a pas non plus ému les investisseurs en Chine parce qu’ils ont le sentiment que les décisions de Washington sont «inconstantes et imprévisibles», selon Zhang Qi, analyste chez Haitong Securities.

La retenue des investisseurs s’expliquait aussi par l’attente d’un discours vendredi du président de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Du côté des valeurs

SONY GRIMPE AVEC SPIDER-MAN

A Tokyo l’action du géant de l’électronique Sony a pris 1,17% à 5.965 yens, après l’annonce de son rachat de la société américaine Insomniac Games, développeur des jeux Spider-Man inspirés des aventures du super-héros de Marvel.

LES FOURNISSEURS DE HUAWEI RESPIRENT

Les fournisseurs chinois de Huawei ont bondi après la prolongation de la période d’exemption décrétée par Washington: à Hong Kong, Tongda Group a ainsi bondi de 10% à 0,55 dollar HKG et Sunny Optical de 4,87% à 105,60 dollars HKG, tandis qu’à Shenzhen, Ofilm Group a pris 6,46% à 10,05 yuan.

Du côté des devises et du pétrole

Vers 08H50 GMT le dollar se repliait légèrement face au yen, s’échangeant pour 106,42 yens contre 106,64 lundi à 19H00 GMT. Un euro se négociait à 117,85 yens, contre 118,19 yens la veille.

La devise européenne cédait un peu de terrain face au dollar, valant 1,1075 dollar vers 8H50 GMT contre 1,1083 dollar la veille à 19H00 GMT.

Les prix du pétrole remontait légèrement après avoir fléchi en début de journée, à la suite d’une forte progression lundi du fait d’un appétit retrouvé pour le risque.

Vers 08H35 GMT le baril de brut américain WTI gagnait 0,18% à 56,31 dollars, tandis que le baril de Brent de la mer du Nord affichait un gain de 0,45% à 60 dollars.