Le diable s’habille en GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon)

Présélection prix Turgot 2018

1 minutes de lecture

Jacques Séguéla, Editions Coup de gueule.

Jacques Séguéla est un publicitaire, qualifié souvent de «pape» de la publicité en France. Il est cofondateur de l'agence de communication RSCG en 1970 (absorbée par le Groupe Havas en 1996).

L'avis du Club de présélection du prix Turgot
Florence Anglès

«Comme je n’ai pas Facebook, j’essaye de me faire des amis en dehors du vrai Facebook, mais en appliquant les mêmes principes. Tous les jours je descends dans la rue et j’explique aux passants ce que j’ai mangé, comme je me sens, ce que j’ai fait la veille, ce que je suis en train de faire, ce que je vais faire demain. Je leur donne des photos de ma femme, du chien, de mes enfants, de moi en train de laver la voiture, de ma femme en train de coudre. J’écoute aussi les conversations et leur dis: «j’aime». Et ça marche, il y a déjà quatre personnes qui me suivent: deux policiers, un psychiatre et un psychologue»1.

La première page du dernier livre de Jacques Séguéla donne le tempo et présente de manière caustique et humoristique l’environnement dans lequel nous vivons, caractérisé par un flux incessant de données sur lequel règnent en maître les quatre grands seigneurs du monde numérique: Google, Apple, Facebook, Amazon (GAFA).

Les GAFA contribuent indéniablement à des avancées majeures de la société mais sans garde-fou des excès apparaissent. Ainsi, un hold-up organisé se met en place au quotidien, s’emparant du bien le plus précieux: les fameuses et tant convoitées données personnelles.

L’auteur lance ainsi un cri d’alarme et incite le lecteur à prendre du recul et faire jouer son libre arbitre face à cet état numérique. «Entrons en résistance» et récupérons nos richesses personnelles.

Comme «il n’existe rien de constant, si ce n’est le changement»2, l’auteur ne propose pas de lutter contre le progrès mais de le réguler. L’Union européenne a d’ailleurs pris une longueur d’avance dans cette direction en instaurant une réglementation commune, la RGPD ( le règlement général de protection des données), permettant aux citoyens européens de reprendre contrôle sur leurs données. Ce pavé dans la mare est-il le début d’une longue série?

 

1 Extrait «Le diable s’habille en GAFA»
2 Le Bouddha