Le contrôle de la gestion des sociétés cotées

Présélection prix Turgot

1 minutes de lecture

Matthieu Zolomian, Editions L’Harmattan, Préface de Hervé Le Nabasque.

Matthieu Zolomian est maître de conférences à l’Université de Saint-Etienne.

L'avis du Club de présélection du prix Turgot
JJ Pluchart Le capital des sociétés cotées est composé de différentes catégories d’actionnaires majoritaires et minoritaires, dont les intérêts peuvent être différents et/ou divergents de ceux des autres parties prenantes (salariés, fournisseurs, clients, administrations…). Les dirigeants de sociétés doivent en permanence arbitrer entre ces diverses attentes. Afin d’éviter les conflits, l’auteur préconise qu’ils dressent une cartographie des intérêts respectifs des actionnaires et des autres parties prenantes, ainsi que des risques de conflits. Ils doivent ensuite définir et surveiller une batterie d’indicateurs leur permettant de prévenir ces conflits et de suivre leur processus de traitement. En cas d’arbitrage, ils doivent s’assurer que leurs décisions ne portent pas atteinte à l’objet social et à la charte éthique de la société, et qu’ils respectent les critères ESG (Environnement, Social, Gouvernance) si ses actions sont détenues par des investisseurs socialement responsables. Les conflits tranchés par voie de justice constituent des échecs pour les dirigeants et les contrôleurs de gestion de l’entreprise, car elles témoignent de l’inefficience de la prévention.