La culture de la croissance – Les origines de l'économie moderne

Présélection prix Turgot

1 minutes de lecture

Joel Mokyr, Editions Gallimard.

Joel Mokyr est un historien économique américano-israélien né aux Pays-Bas. Il est professeur d'économie et d'histoire à la Northwestern University.

L'avis du Club de présélection du prix Turgot
J.-J. Pluchart La lecture du dernier livre de Joel Mokyr est recommandée en ces temps de crise. Il s’interroge sur les origines de la culture de croissance qui anime la société occidentale et sur les entrepreneurs de croissance qui ont marqué son histoire. Il relativise l’importance des facteurs traditionnellement invoqués - le charbon anglais, la culture protestante, les  institutions démocratiques - pour expliquer l’avènement de la société industrielle. Il attribue cette expansion à l’éclosion des savoirs utiles comme moteurs de progrès technique. «La culture technique partagée a changé les attitudes envers le monde naturel, considéré comme domesticable afin de servir l’intérêt matériel de l’humanité». L’auteur rappelle les apports des principaux entrepreneurs culturels qui ont marqué l’histoire: Galilée, Bacon, Newton, les philosophes du siècle des Lumières…  Il montre que ces penseurs de la République des Lettres échangeaient leurs idées grâce à leurs livres et leurs lettres et que cette confrontation  a permis l’émergence de nouvelles visions du monde réel. C’est la diversité des cultures européennes qui a le plus contribué, au fil des siècles, aux plus grandes avancées scientifiques et techniques. C’est pourquoi il attribue la «stagnation séculaire» actuelle à l’universalisation de la culture contemporaine.