Partners Group publie ses perspectives 2020 pour le marché privé

AWP

1 minutes de lecture

«Une stratégie d’investissement offensive sur le marché privé est la nouvelle défense», a estimé Stephan Schäli, associé et CIO chez Partners Group.

Partners Group ira chercher la croissance dans des sous-secteurs, dans un contexte difficile pour le marché des investissements privés. Le gestionnaire d’actifs ciblera les secteurs enregistrant une croissance supérieure à la moyenne et qui peuvent être développés via des initiatives à valeur ajoutée, a indiqué mardi la société zougoise dans ses perspectives 2020.

La forte valorisation et les taux bas posent des difficultés au marché de l’investissement privé. «Une stratégie d’investissement offensive sur le marché privé est la nouvelle défense, en particulier dans le contexte d’une faible croissance et d’incertitudes géopolitiques», a estimé Stephan Schäli, associé et directeur de l’investissement (CIO) chez Partners Group.

Dans le capital-investissement (Private equity), la concurrence est toujours très intense. Les investissements vus comme stables et non cycliques changent de main à des niveaux de valorisation pas loin de records. Bien que les caractéristiques de ces placements doivent limiter le risque de perte, ces valorisation très élevées ne sont que partiellement justifiées, dans la mesure où elles réagissent sensiblement aux changements de données fondamentales, comme des adaptations de prévisions de croissance.

Dans cet environnement, Partners Group cible des sous-secteurs à fort potentiel, où la demande croît, par exemple les services pour animaux de compagnie et la médecine vétérinaire ou les services pour le bien-être tels que la physiothérapie. Sur la durée, ces secteurs garderont une valorisation plus stable que d’autres placements et pourront mieux réagir aux cycles économiques, estime le gestionnaire d’actifs.

Dans l’immobilier, Partners Group souligne que les perspectives sont obstruées pour la hausse des loyers et privilégie pour cette raison des régions profitant d’une demande dynamique et où les fondamentaux sont favorables, soit de faibles taux de vacance et un risque de suroffre restreint.

Investissements dans les infrastructures sous pression

Dans les infrastructures, la croissance du marché a eu pour effet de faire progresser les valorisations à des niveaux presque sans précédents, offrant un environnement propice à la vente. Au cours des deux dernières années, Partners Group a cédé six placements mûrs.

Les rendements attendus dans le futur sont par contre sous pression en raison du haut niveau de valorisation. L’entreprise considère que des opportunités existent malgré tout dans les énergies plus propres et plus efficaces, le besoin d’infrastructures pétrolières et gazières ainsi que les services associés dans l’énergie et le transport.

Enfin, dans la dette privée, la demande reste au rendez-vous. Les relations doivent rester étroites avec les investisseurs pour que les possibilités d’investissement demeurent élevées et que les solutions de financements présentent un prix adéquat. Pour les crédits plus liquides, il convient de gérer le portefeuille activement en mettant l’accent sur la diversification et une analyse de crédit disciplinée.