Natixis se renforce en Chine et au Royaume-Uni

AWP

1 minutes de lecture

La banque française présidée par François Pérol acquiert deux entités actives dans le conseil en M&A. Reprise également en France dans les nouvelles technologies.

La banque de financement et d’investissement Natixis, filiale cotée du géant mutualiste BPCE, a annoncé lundi prendre le contrôle de deux groupes spécialisés dans le conseil en fusions et acquisitions, l’un au Royaume-Uni et l’autre en Chine.

D’un côté, Natixis va prendre 51% du cabinet britannique Fenchurch, qui a participé à plus de 200 transactions depuis sa création en 2004. Spécialiste du secteur financier, il a par exemple accompagné la cession par Axa de ses activités gestion de fortune au Royaume-Uni en 2016.

De l’autre, la banque va prendre «une participation majoritaire» - sans plus de précision - chez Vermilion, un groupe basé en Chine et spécialisé dans les opérations mettant en rapport des acteurs chinois et étrangers, par exemple la chaîne américaine de restauration rapide McDonald’s.

Dans les deux cas, Natixis, chez qui les revenus tirés du conseil en fusion et acquisitions ont bondi l’an dernier mais restent très minoritaires, n’a pas donné le montant des opérations et a précisé que les groupes resteraient gérés par leurs actuels dirigeants.

Egalement dans le secteur, le groupe a annoncé prendre une part minoritaire dans le cabinet français Clipperton, spécialiste des nouvelles technologies.