La BCN bénéficie des progrès de sa gestion de fortune

AWP

1 minutes de lecture

Le résultat opérationnel de la banque dirigée par Pierre-Alain Leuenberger a bondi de 10,6% sur six mois.

La Banque cantonale neuchâteloise (BCN) affiche des résultats en hausse sur un large front au terme du premier semestre. Véritable baromètre de l’activité, le résultat opérationnel a bondi de 10,6% à 32,8 millions de francs, tandis que le bénéfice net s’est accru de 1,5% à 22,9 millions, après une affectation de 10,1 millions aux réserves «pour risques bancaires généraux», annonce vendredi l’établissement.

La BCN se félicite d’avoir tiré profit de l’amélioration du climat économique mondial et régional pour réaliser «de très bons résultats». Le produit net des opérations d’intérêts, principales sources de revenus de la banque, progresse légèrement (+0,3%) pour atteindre 48,56 millions.

La gestion de fortune s’est bien développée, ce qui débouche sur une hausse de 4,9% à 13,2 millions de francs des commissions. Les opérations de négoce se sont étoffées de 8,4% à 3,6 millions. Quant aux charges d’exploitation, elles ont diminué de 3,4% à 31,5 millions.

Au niveau du bilan, la banque conforte sa position très solide sur le marché immobilier neuchâtelois. Les hypothèques ont progressé de 109 millions de francs (+1,4%) pour dépasser 7,7 milliards. Les dépôts de la clientèle ont cependant baissé de 0,2% à 6,1 milliards. La somme du bilan s’est contractée de 1,1% à 10,58 milliards.

Le second semestre devrait s’inscrire dans la même dynamique, relève la BCN, qui envisage un résultat annuel proche de celui de 2017. Ce dernier avait été réjouissant, avec un bénéfice net de 37,6 millions de francs (+2,3%).