BancaStato: créances hypothécaires et masse sous gestion en hausse

AWP

1 minutes de lecture

Fort de cette progression, l’établissement dirigé par Fabrizio Cieslakiewicz va renforcer une nouvelle fois ses réserves pour risques bancaires.

La Banque cantonale du Tessin (BancaStato) a bouclé le premier semestre sur des résultats en hausse à tous les niveaux. La première moitié de l’année a été marquée par la hausse des crédits hypothécaires – qui ont franchi la barre des 9 milliards de francs – et des avoirs sous gestion. Fort de cette progression, l’établissement va renforcer une nouvelle fois ses réserves pour risques bancaires.

Le produit d’exploitation a progressé de 4,4% en rythme annuel à 109,3 millions de francs, porté par un bond de 9,4% à 75,4 millions des opérations sur intérêts, indique le groupe lundi dans un communiqué.

Le produit des commissions et service a progressé plus modestement (+2,9%) à 25,7 millions, alors que celui des activités de négoce et d’option de la juste valeur s’est contracté de 12,5% à 7,2 millions.

Les charges d’exploitation ont enflé de 1,8% sur un an à 61,6 millions de francs, débouchant sur un résultat opérationnel de 39,4 millions, en hausse de 7,4%. Comme lors de l’exercice précédent, BancaStato a renforcé ses réserves pour risques bancaires généraux de 8 millions supplémentaires, ce qui ne l’empêche pas de boucler le semestre sur un bénéfice net de 30,5 millions (+8,7%).

Au bilan, les crédits à la clientèle ont augmenté de 4,1% par rapport au bouclement 2017 à 11,2 milliards de francs, dont 9,2 milliards (+3,7%) de créances hypothécaires. La masse sous gestion s’est étoffée de 180 millions supplémentaires (+1,15%) à 15,8 milliards.

Pour la suite de l’exercice, la direction de BancaStato anticipe «sauf imprévus» que la bonne marche des affaires enregistrée jusqu’ici se poursuive au second semestre, sans plus de précision.

A lire aussi...