Révéler les sociétés pionnières dans la lutte contre le cancer

Claire Shaw, SYZ Asset Management

3 minutes de lecture

Le cancer reste une cause de décès majeure en Europe. On dénombre aujourd’hui près de 200 cancers différents.

 

Malgré de grandes avancées en matière de prévention et de taux de survie, le cancer reste une cause de décès majeure en Europe. On dénombre aujourd’hui près de 200 cancers différents. Ainsi, l’une des priorités pour les sociétés du secteur de la santé consiste à gérer au mieux le choix du traitement et l’optimisation des ressources.

La lecture des données relatives à l’augmentation de la prévalence du cancer n’est pas des plus réjouissantes. En 2030, on comptera plus de 22 millions de nouveaux cas par an, contre 14 millions en 2012. Cette recrudescence s’explique par le vieillissement de la population au niveau mondial. Les taux de cancer sont en nette hausse chez les personnes âgées de 55 ans et plus. Pour résoudre ce problème, le marché de l’oncologie devrait poursuivre son développement à mesure que les sociétés trouvent de nouveaux moyens de traiter la maladie.

Par ailleurs, la récente flambée des investissements éthiques, en particulier chez les Millennials, attire l’attention sur les investissements susceptibles d’assurer de bons rendements financiers, tout en contribuant de manière positive à l’évolution de la société. Les récentes découvertes en oncologie apportent des améliorations sur deux axes principaux: les progrès en matière de lutte contre la deuxième cause de décès dans le monde et l’accès à des innovateurs pionniers en soins de santé dotés d’un fort potentiel de croissance.

Notre fonds est investi dans deux sociétés avant-gardistes en matière de radiothérapie. Pour preuve: Elekta a développé le premier traitement par radiothérapie guidé par IRM au monde, et Ion Beam Applications est leader mondial en protonthérapie.

3 solutions thérapeutiques contre le cancer
 
Elekta: une solution technologique unique

Au travers de son partenariat avec Philips, Elekta a investi dans une technologie révolutionnaire visant à améliorer la précision et l’exactitude de la radiothérapie. En associant le dispositif utilisé pour émettre les faisceaux de rayonnement qui traitent les tumeurs cancéreuses (accélérateur linéaire de pointe ou Linac) à l’imagerie par résonance magnétique (IRM) haute qualité, son produit, Unity, répond à un besoin non satisfait en matière de traitement contre le cancer.

Unity améliore en effet le contrôle des doses de radiation en permettant aux médecins non seulement de visualiser la tumeur et les tissus sains environnants à l’aide d’une IRM haute qualité, mais également de prendre en compte les variations en temps réel de la région et de la forme de la tumeur causées par la respiration, la déglutition et d’autres fonctions corporelles ordinaires.

L’intégration de la résonance magnétique à la radiothérapie de précision chirurgicale offre plusieurs avantages. En réduisant la dose reçue par les tissus sains environnants, elle ouvre de nouvelles perspectives de traitement en matière de radiothérapie, notamment en cas de cancer colorectal, du foie et du pancréas. Elle améliore en outre le traitement des tumeurs ayant tendance à se déplacer, comme celles présentes dans les poumons.

How the MR-Linac Works

Ainsi, Unity peut offrir un traitement par radiothérapie amélioré dans les cancers des tissus mous et consolider la position de la société Elekta en tant que pionnière des technologies de demain.

La structure du marché prévaut sur le scepticisme ambiant

En 2015, Elekta a été en grande partie bradée après une multiplication des avertissements sur résultats, mais également en raison de changements de direction, de diverses préoccupations relatives à des pertes de parts de marché et de l’émergence d’une concurrence bon marché en Chine. Le marché avait tout simplement perdu confiance en cette société. C’est pourquoi, en tant qu’investisseur à contre-courant s’inscrivant dans une perspective à long terme, nous avons vu dans cette offre une belle opportunité.

Le fait que l’on ait affaire à une technologie leader sur le marché n’est que le «joyau de la couronne» de ce dossier d’investissement. Notre principal argument repose sur le fait qu’Elekta constitue un duopole stable avec Varian: ensemble, les deux acteurs contrôlent 80% du marché mondial. D’un point de vue réglementaire et technologique, les barrières à l’entrée sont importantes, et la base installée est large, ce qui donne à la société une source de revenu à long terme.

Étant donné que nous avons investi dans Elekta alors que la situation n’était pas favorable et que nombre d’acteurs se montraient sceptiques quant à sa stratégie R&D, nous obtenons des rendements considérables maintenant que le marché est redynamisé par la série de nouvelles commandes de Unity.

Ion Beam Applications: une solution de pointe prometteuse pour la croissance

Avec environ 50% de parts de marché au niveau mondial, Ion Beam Applications (IBA) est leader du marché oligopolistique structurellement attractif de la protonthérapie, une technologie perturbatrice du domaine de l’oncologie dont on estime la croissance du TCAC à 15% d’ici à 2035.

Croissance des salles de protonthérapie opérationnelles


Nombre total de salles de soins dans le monde, indice de l’évolution des patients selon le nombre de salles de soins

La protonthérapie est considérée comme la forme la plus avancée de radiothérapie ayant recours à des faisceaux de protons haute énergie pour irradier les tumeurs. Aujourd’hui utilisée dans le traitement de nombreux cancers, elle est particulièrement adaptée dans les cas où les options thérapeutiques sont limitées et où la radiothérapie conventionnelle par faisceau de photons présente des risques non acceptables pour les patients. On parle là de cancers de l’œil et du cerveau, de la tête et du cou, de la prostate, du foie, des poumons, du sein, ainsi que des cancers pédiatriques et d’autres tumeurs très proches d’une ou plusieurs structures critiques.

En effet, la protonthérapie offre une efficacité de traitement supérieure et permet de minimiser l’exposition des tissus sains localisés derrière la tumeur grâce à l’absence de rayon de sortie. Elle présente également d’autres avantages, comme une dose intégrale plus faible par traitement et la capacité de réduire le risque d’effets secondaires.

Société belge cotée en bourse, IBA a publié quatre avertissements sur résultats au cours des 12 derniers mois, principalement en raison de retards dans le processus de construction de ses systèmes, ce qui a entraîné une baisse de plus de 50% du cours de son action. Malgré ces vents contraires cycliques à court terme, la société bénéficie de barrières importantes à l’entrée, d’un carnet de commandes bien rempli équivalent à plus d’un milliard d’euros de ventes et d’un bilan extrêmement solide pouvant contribuer à sa croissance future.

L’approche à contre-courant s’affranchit du sentiment du marché

Ces deux exemples illustrent parfaitement l’approche d’investissement à contre-courant que nous avons mise en oeuvre: nous ne suivons pas la masse d’investisseurs en quête d’actifs dynamiques. Le sentiment du marché est souvent exagéré. Il est donc essentiel de s’en affranchir afin de se démarquer. Ainsi, nous sommes experts en matière d’actions indésirables d’entreprises de haute qualité: nous les achetons au moment où la situation est la plus défavorable, dès le début du cycle du sentiment des investisseurs.

Elekta et IBA illustrent admirablement les bénéfices d’une perspective à long terme qui, au-delà des inquiétudes à court terme et de la panique des marchés, se concentre sur les fondamentaux des sociétés à long terme. À présent que le premier stade du cycle du sentiment du marché est dépassé, Elekta a déjà réalisé des performances exceptionnelles. Par ailleurs, nous avons toute confiance en IBA, pourtant toujours dans la phase initiale: étant donné son fort potentiel dans le domaine fascinant de l’oncologie, cette société suivra sans nul doute une trajectoire similaire.

Cours de l’action Elekta depuis 2013

 
Tableau du cours de l’action Ion Beam Applications depuis 2013

A lire aussi...