Robeco étend l’exclusion des investissements dans les combustibles fossiles à tous ses fonds

Communiqué, Robeco

1 minutes de lecture

Le processus d’exclusion des entreprises de combustibles fossiles sera achevé d’ici la fin du quatrième trimestre 2020.

Robeco a franchi une étape importante dans son approche en matière d’investissement durable avec la décision d’exclure de tous ses fonds de placement les investissements dans le charbon thermique, les sables bitumineux et le forage arctique.

Robeco a décidé d’exclure les investissements dans le charbon thermique, car il s’agit de loin de la source d’énergie la plus émettrice de carbone dans le mix énergétique mondial. Les sables bitumineux sont parmi les moyens de production de pétrole brut les plus intensifs en carbone, et le forage dans l’Arctique présente des risques de déversement plus élevés que l’exploration pétrolière et gazière conventionnelle. Il a également des effets potentiellement irréversibles sur le fragile écosystème arctique.

Les entreprises qui tirent 25% ou plus de leurs revenus du charbon thermique ou des sables bitumineux, ou 10% ou plus des forages dans l’Arctique, ne pourront plus faire partie des portefeuilles d’investissement. Cette mesure élargit la politique d’exclusion du charbon thermique qui s’appliquait déjà aux stratégies les plus durables et les plus impactantes de Robeco, et englobe désormais également les entreprises engagées dans les sables bitumineux et le forage dans l’Arctique. L’exclusion s’applique à tous les fonds communs de placement de Robeco, à l’exception des fonds et mandats spécifiques à un client, mais y compris les fonds sous conseils.

Robeco est convaincu que s’engager activement auprès des entreprises dans lesquelles elle investit est dans l’intérêt à long terme de l’entreprise, de ses clients et de la société en général, mais que s’engager auprès de ces entreprises particulières n’entraînera pas de changement significatif. C’est pourquoi Robeco préfère concentrer ses efforts sur les secteurs et les entreprises où l’engagement sera plus efficace. Un certain nombre de succès récents de l’équipe d’engagement de Robeco étayent cette conviction.

Le processus d’exclusion des entreprises de combustibles fossiles sera achevé d’ici la fin du quatrième trimestre 2020.

«Investir n’est pas seulement créer de la richesse, mais aussi contribuer au bien-être, et nous sommes pleinement convaincus que si vous vous concentrez sur la durabilité, vous serez un meilleur gestionnaire d’actifs. Notre décision d’exclure de nos fonds les investissements dans les combustibles fossiles est une nouvelle étape dans nos efforts pour réduire l’empreinte carbone de nos investissements, en passant à une économie à faible émission de carbone. En tant que leader mondial de l’investissement durable, nous nous sommes engagés à respecter l’accord de Paris, qui vise à limiter la hausse des températures mondiales à un niveau bien inférieur à 2 °C. Cela nécessitera des réductions substantielles des émissions mondiales de gaz à effet de serre au cours des prochaines décennies», commente Victor Verberk, CIO Fixed Income and Sustainability chez Robeco.

A lire aussi...