Ajustements des portefeuilles suite aux résultats des élections US et aux vaccins

Columbia Threadneedle Investments

1 minutes de lecture

«Les firmes délaissées par les investisseurs à défaut de perspective quant à un vaccin efficace ont à nouveau fait l'objet d'une analyse minutieuse», a déclaré Toby Nangle.

Au vu de l'actualité concernant les vaccins contre le coronavirus, le risque extrême pour les marchés n’est plus à craindre, selon la société de gestion Columbia Threadneedle Investments. «C'est bien là une nouvelle dont peuvent se réjouir aussi bien les marchés financiers que chacun d'entre nous», a déclaré Toby Nangle, responsable mondial de l'allocation d'actifs. «Les firmes délaissées par les investisseurs à défaut de perspective quant à un vaccin efficace ont à nouveau fait l'objet d'une analyse minutieuse.»

Dans ce contexte, la nette tendance haussière et les réallocations sur les marchés boursiers sont compréhensibles. Toby Nangle: «Les sociétés les plus profondément impactées par le Covid-19, dans le secteur des voyages et loisirs notamment, ont grimpé en flèche puisqu'elles sont à nouveau considérées comme des opportunités d'investissement.»

L’équipe d’allocation d’actifs de Columbia Threadneedle a également ajusté ses portefeuilles mixtes. Outre l'actualité des vaccins, le résultat des élections américaines a également été décisif. Depuis avril 2020, les experts de Columbia Threadneedle se concentrent sur deux régions pour les marchés actions: les marchés émergents asiatiques et les USA. Maintenant, ils sont devenus encore plus confiants dans les marchés actions asiatiques émergents. «Les attentes en matière de bénéfices sont déjà fortes et pourraient continuer de croître», déclare Maya Bhandari, gérante de portefeuille multi-actifs. «Par conséquent, l'ajustement le plus récent de notre allocation d'actifs a été d'augmenter notre exposition aux actions asiatiques à une forte préférence afin de profiter de cette hausse.»

À titre de justification, Columbia Threadneedle souligne que Joe Biden, le prochain président américain, pourrait adopter un ton plus modéré en ce qui concerne les relations entre les États-Unis et la Chine.  Cela devrait entraîner une baisse de la prime de risque des actions asiatiques et une hausse des cours. En conséquence, «les actions asiatiques pourraient générer des rendements ajustés au risque supérieurs au cours des 12 à 18 prochains mois», a déclaré Bhandari.

A lire aussi...