Nestlé veut s'emparer du spécialiste des allergies Aimmune

AWP

1 minutes de lecture

Le groupe veveysan va lancer une OPA pour prendre le contrôle de la biopharma cotée à Wall Street valorisée à 2,6 milliards de dollars.

Nestlé veut acquérir intégralement la société biopharmaceutique Aimmune Therapeutics, dans laquelle le géant veveysan détient actuellement une participation de 25,6%. Cette acquisition va permettre au groupe de se renforcer dans le domaine des allergies.

Nestlé va lancer une offre publique d’achat pour la société cotée à Wall Street, proposant 34,50 dollar (31,18 francs) par action et valorisant le spécialiste des allergies à 2,6 milliards de dollars, selon un communiqué diffusé lundi.

Le prix proposé implique une prime de 170% par rapport au cours de clôture de vendredi, soit 12,60 dollars. L’opération sera financée grâce aux «liquidités disponibles».

L’offre intervient dans un contexte de chute du cours du titre Aimmune Therapeutics, qui présente un recul de plus de 60% depuis janvier.

L’acquisition va contribuer à la croissance organique du géant veveysan en 2021, ainsi qu’au bénéfice d’ici 2022-2023.

En rachetant Aimmune, Nestlé - via sa filiale Nestlé Health Science - veut principalement s’emparer du Palforzia, un produit récemment homologué aux Etats-Unis présenté comme le seul aidant à réduire la fréquence et la gravité des réactions allergiques aux arachides chez les enfants de 4 à 17 ans, selon le communiqué.

Cette allergie, la plus répandue au monde, touche globalement 240 millions de personnes.

En terrain connu

Jusqu’ici, le paquebot alimentaire vaudois avait investi 473 millions de dollars dans la société californienne, basée à Brisbane près de San Francisco. Il avait injecté 145 millions de dollars en novembre 2016, puis 30 millions en février 2018, 98 millions supplémentaires en novembre de la même année et enfin 200 millions en janvier dernier.

Nestlé connait bien l’entreprise cible, ce qui limite les risques, affirme la Banque cantonale de Zurich dans une note. Il s’agit de la première acquisition d’importance après une série de désinvestissements destinés à recentrer les activités, rappelle l’analyste Patrik Schwendimann.

Nestlé Health Science pose un nouveau jalon après la reprise d’Atrium, mais cette fois en s’éloignant des alicaments, affirme pour sa part Vontobel, sous la plume de l’analyste Jean-Philippe Bertschy. Le groupe veveysan n’avait pas caché ses intentions de se renforcer dans le domaine des allergies, dont celle à l’arachide. L’annonce du jour ne constitue qu’une demi-surprise.

Contrairement à d’autres rachats réalisés par le passé dans le domaine de la nutrition, cette opération devrait être synonyme de rendements juteux pour les actionnaires. L’homologation déjà acquise pour le Palforzia constituerait une garantie, à en croire l’analyste Andreas von Arx.

A 11h16, le titre Nestlé prenait 0,8% à 109,76 francs, dans un SMI en progression de 0,55%.

A lire aussi...