La chimie et la pharma ont soutenu les exportations

AWP

1 minutes de lecture

Les exportations se sont inscrites en hausse de 8,2% en septembre. De leur côté, les importations ont reculé de 1,4%.

Les exportations suisses ont renoué avec la croissance en septembre, après s’être repliées lors des deux mois précédents. Elles ont progressé principalement à la faveur de l’essor des activités chimiques et pharmaceutiques, grâce à quoi le troisième trimestre dans son ensemble inscrit une hausse des exportations, a indiqué l’Administration fédérale des douanes (AFD) jeudi.

Les ventes à l’étranger ont bondi de 8,2% en septembre, à 20,28 milliards de francs (valeur nominale et désaisonnalisée). De leur côté, les importations ont reculé de 1,4% à 17,40 milliards. Sur l’ensemble du troisième trimestre, les hausses sont respectivement de 0,9% et 1,8%.

Dans la chimie et la pharmacie, un secteur qui pèse pour près de la moitié des exportations suisses, celles-ci ont presque atteint la barre des 30 milliards au troisième trimestre (+2,7%), grâce aux médicaments et aux principes actifs, souligne l’AFD dans son communiqué.

A l’exception du papier et du textile, l’évolution des autres catégories de marchandises s’est révélée plutôt négative. Les machines électroniques, les instruments de précision, les métaux et les véhicules ont tous essuyé des replis, gagné par la faiblesse de l’industrie MEM, qui souffre notamment du franc fort et des incertitudes politiques, selon de précédentes annonces de la faîtière Swissmem.

De son côté, l’horlogerie a stagné au troisième trimestre, confirmant le ralentissement affiché depuis fin 2018.

Du côté des importations, les achats à l’étranger de véhicules, de bijoux et de montres ont augmenté. «La bijouterie en or en provenance des Emirats arabes unis dope les importations», note l’AFD dans son communiqué. A l’inverse, des baisses ont été essuyées pour les importations de machines électroniques, les métaux et les matières plastiques.

Solide tendance pour l’Amérique du Nord

Les exportations vers l’Amérique du Nord ont crû de 2,9% au troisième trimestre, confirmant la tendance positive en place depuis le début de l’année. Sur le volet des importations, la tendance générale est toutefois négative.

A l’inverse, les ventes vers l’Asie ont stagné, avec des évolutions très disparates selon les pays. Les importations ont par contre bondi de 10,8% au troisième trimestre, sous l’impulsion des achats de bijoux en or pour refonte en provenance des Emirats arabes unis.

De son côté, l’Europe, est demeurée «sur une vague positive» depuis fin 2018, malgré un repli des exportations au troisième partiel. Les importations ont quant à elles accusé une deuxième baisse consécutive. La région reste le premier partenaire commercial de la Suisse (56% des exportations, 70% des importations).

Au troisième trimestre, la balance commerciale a clôturé sur un excédent de 5,9 milliards, en repli par rapport au trimestre précédent mais en hausse sur un an.

A lire aussi...