L’euro remonte, les cambistes hésitent

AWP

1 minutes de lecture

Vers 21h, l’euro gagnait 0,29% à 1,2084 dollar, remontant après être passé sous le seuil symbolique de 1,20 dollar pour la première fois depuis trois semaines.

L’euro est remonté mardi face au dollar après avoir atteint un plus bas en trois semaines, les cambistes tablant sur un redémarrage plus rapide aux États-Unis qu’en Europe mais s’inquiétant de l’inflation américaine.

Vers 20H00 GMT, l’euro gagnait 0,29% à 1,2084 dollar, remontant après être passé sous le seuil symbolique de 1,20 dollar pour la première fois depuis trois semaines avec un plus bas à 1,1992 dollar vers 09H10 GMT.

«La séance (européenne) n’a pas eu de direction forte, les investisseurs essayent de trouver un équilibre entre l’effet d’une hausse des taux obligataires et la perspective d’une relance économique vigoureuse grâce à la campagne de vaccination contre le Covid-19», a expliqué Fawad Razaqzada, analyste chez ThinkMarkets.

Les cambistes estiment que la reprise, qu’ils prévoient plus vigoureuse aux Etats-Unis que dans la zone euro, pourrait atteindre un niveau tel que la Fed devra resserrer sa politique monétaire, ce qui rendrait le dollar plus attractif.

«Nous atteignons des sommets de pessimisme sur les perspectives de la zone euro», prévient Kit Juckes, analyste à la Société Générale, qui estime que l’euro pourrait reprendre sa hausse à moyen terme.

Les cambistes observent également la manière dont les banques centrales réagissent à la hausse des taux sur le marché obligataire.

«La Fed et la Banque d’Angleterre (BoE) sont restées détendues, alors que la BCE a réagi», a souligné Ipek Ozkardeskaya, analyste chez Swissquote.

A lire aussi...