IPO de Klingelnberg: succès limité sur SIX

AWP

1 minutes de lecture

A la clôture de la place zurichoise, la nominative Klingelnberg s’est figée à 52,50 francs, en-dessous de son prix d'émission de 53 francs.

Klingelnberg a connu un succès limité mercredi lors de son premier jour de cotation à la Bourse suisse, dépassant dans les premiers échanges son prix d’émission de 53 francs par action, avant de retomber en dessous. Le fabricant d’engrenages zurichois affiche une capitalisation boursière d’environ 470 millions de francs.

A la clôture de la place zurichoise, la nominative Klingelnberg s’est figée à 52,50 francs, dans un important volume de plus de 1,9 million de titres échangés. En matinée, la nominative a atteint un pic à 55,25 francs. L’indice élargi SPI a pour sa part fini en hausse de 0,92%.

L’offre a été plusieurs fois sursouscrite pendant la constitution du livre d’ordres, a indiqué l’entreprise, qui estime que l’opération va générer un apport brut de 20 millions d’euros (23,1 millions de francs). Le plein exercice de l’option de surallocation devrait porter le flottant à 56,6%.

«Une introduction en Bourse couronnée de succès nous offre non seulement une plus grande flexibilité financière pour mener à bien notre stratégie de croissance, elle nous permet également d’accroître notre visibilité au niveau mondial et nous aide à nous entourer des meilleurs talents», a déclaré le patron du groupe, Jan Klingelnberg, cité dans le communiqué.

De son côté, le président du conseil d’administration Jörg Wolle s’est réjoui du placement des actions et du fort intérêt suscité auprès du marché. «Cela montre la grande confiance des investisseurs dans notre modèle d’affaires, notre technologie de pointe, nos perspectives de croissance et notre équipe», a-t-il ajouté.

Investissement à long terme

Dans les salles de marché, on met en exergue la forte sursouscription dont le titre a fait l’objet. Il y a environ une semaine, les banques chargées de l’introduction en Bourse avaient annoncé que le livre d’ordres ainsi que l’option de surallocation affichaient complet.

A en croire un courtier, l’attribution s’est concentrée autour d’une sélection de clients qui ne sont pas disposés à vendre dans l’immédiat. Parmi ceux-ci figurent également des fonds d’investissement spécialisés dans les placements à long terme, a-t-il souligné.

L’entrée en Bourse de Klingelnberg est la sixième sur la place zurichoise depuis le début de l’année, après celles de Polyphor, Asmallworld, Medartis, Sensirion et Ceva Logistics. Le groupe de luxe Lalique devrait suivre lundi prochain et la division du conglomérat industriel Oerlikon spécialisée dans les systèmes d’entraînement (Drive Systems) au troisième trimestre.

Fondée en 1863 en Allemagne, Klingelnberg a acquis une dimension helvétique en 1991 en concluant un partenariat dans les engrenages avec Oerlikon. Deux ans plus tard, elle a racheté Oerlikon Geartec et transféré son quartier général à Zurich.

A lire aussi...