Déprimées par Wall Street, les Bourses asiatiques clôturent en forte baisse

AWP

1 minutes de lecture

Le Nikkei a perdu 1,11% à 23.087,82 points et l’indice élargi Topix a reculé de 1,08% à 1.626,44 points.

Les Bourses asiatiques ont accusé de lourdes pertes jeudi, conséquence de la rechute la veille de Wall Street et des valeurs technologiques américaines, sur fond d’une crise sanitaire mondiale toujours plus aigüe et compromettant la reprise économique.

A Hong Kong l’indice Hang Seng a lâché 1,82% à 23’311,07 points. L’indice composite de Shanghai a cédé 1,72% à 3223,18 points et celui de Shenzhen a chuté de 2,46% à 2148,08 points.

Les pertes ont été un peu moins sévères à la Bourse de Tokyo, tout en étant substantielles également: son indice vedette Nikkei a perdu 1,11% à 23’087,82 points et l’indice élargi Topix 1,08% à 1626,44 points.

Tokyo et les autres marchés asiatiques ont été «déprimés» par les fortes baisses à Wall Street, a commenté Toshikazu Horiuchi, courtier chez IwaiCosmo Securities interrogé par l’AFP.

Les indices boursiers de New York sont retombés nettement dans le rouge mercredi, avec notamment un plongeon du Nasdaq à forte coloration technologique, et sur fond d’incertitudes politiques et sanitaires.

«Les perspectives d’un nouveau plan d’aide américain qui s’éloignent et la hausse des restrictions de déplacement sur fond d’inquiétudes d’une deuxième vague du Covid-19 frappent de nouveau les marchés d’actions mondiaux», avait résumé dans une note le stratégiste d’AxiCorp Stephen Innes.

«La crainte que le rebond économique (particulièrement en Europe) ait peut-être atteint son pic à court terme a aussi pesé» négativement sur les marchés asiatiques, a ajouté M. Innes.

Du côté des valeurs

SOFTBANK GROUP EN SOUFFRANCE

Le titre du géant japonais des investissements dans les nouvelles technologies SoftBank Group, très exposé aux valeurs technologiques américaines dans lesquelles il aurait massivement investi ces derniers mois, a reculé de 4,51% à 6.087 yens, contribuant ainsi à tirer vers le bas l’indice Nikkei, dont il est l’un des poids lourds.

PANASONIC ENCORE VICTIME DE TESLA

Alors qu’elle avait déjà lâché 3,7% mercredi, l’action Panasonic a encore perdu 2,43% à 903,8 yens. Ayant souffert la veille des annonces du constructeur américain de voitures électriques Tesla pour réduire drastiquement le coût de ses batteries, dont Panasonic est l’un des grands fournisseurs, l’action du groupe japonais a subi jeudi le contrecoup de la chute de plus de 10% du titre Tesla mercredi à Wall Street.

Du côté des devises et du pétrole

Le yen était quasi stable face au dollar, à raison d’un dollar pour 105,34 yens vers 08H50 GMT, contre 105,39 yens mercredi à 21H00 GMT.

La monnaie japonaise regagnait un peu de terrain face à l’euro, lequel s’échangeait pour 122,77 yens contre 122,89 yens la veille.

Un euro valait par ailleurs 1,1654 dollar, contre 1,1660 mercredi à 21H00 GMT.

Après avoir modéré progressivement mercredi grâce à la baisse des stocks de brut américain, le pétrole repartait jeudi en baisse.

Vers 10h50, le prix du baril de brut américain WTI lâchait 0,95% à 39,55 dollars et celui du baril de Brent de la mer du Nord perdait 0,98% aussi à 41,36 dollars.

A lire aussi...