Les Bourses asiatiques se font peur mais terminent en hausse

AWP

1 minutes de lecture

Le Nikkei a clôturé en progression de 0,5% à 22.549,05 points alors que l’indice élargi Topix s’est apprécié de 0,51% à 1.587,14 points.

Après avoir brièvement cru à la fin de l’accord commercial sino-américain, les Bourses asiatiques ont finalement terminé mardi en hausse. Les investisseurs ont laissé de côté les inquiétudes persistantes liées à la propagation de la pandémie de nouveau coronavirus, notamment aux Etats-Unis.

L’indice Nikkei des principales valeurs japonaises a clôturé en progression de 0,5% à 22’549,05 points, alors que l’indice élargi Topix s’est apprécié de 0,51% à 1587,14 points.

Côté chinois, l’indice Hang Seng de Hong Kong a gagné 1,62% à 24’907,34 points, alors que sur le continent l’indice composite de Shanghai a pris 0,18% à 2970,62 points et celui de Shenzhen 0,56% à 1947,45 points.

Les Bourses asiatiques ont brièvement dérapé en matinée lorsqu’un conseiller de la Maison Blanche, Peter Navarro, a déclaré sur Fox News que Donald Trump avait décidé de rompre l’accord commercial signé en janvier avec la Chine. M. Navarro a ensuite rétropédalé, et Donald Trump lui-même s’est empressé d’affirmer dans un tweet que l’accord préliminaire avec la Chine était «totalement intact», ce qui a aussitôt fait remonter les places asiatiques dans le vert.

Avec le coronavirus et la crise économique, il serait «difficile» pour Donald Trump de mener «une politique anti-chinoise excessive en ce moment», a rappelé Hiroshi Namioka, analyste chez T&D Asset Management, cité par l’agence Bloomberg. Wall Street avait terminé en nette hausse lundi, ce qui a apporté mardi du soutien aux places asiatiques.

Du côté des valeurs

SOFTBANK LANCE LA VENTE DE SES PARTS DANS T-MOBILE

Après un démarrage en fanfare, le titre SoftBank Group a fini en légère baisse à Tokyo (-0,27% à 5.497 yens). Le groupe japonais a annoncé son intention de céder la quasi-totalité de sa part d’environ 24% dans l’opérateur mobile américain T-Mobile US, en plusieurs tranches et étapes.

SoftBank Group va d’abord transférer les deux tiers environ de ses actions T-Mobile US à ce dernier, lequel les mettra en vente via une offre publique et des placements privés. Ces opérations pourraient totaliser plus de 20 milliards de dollars.

Dans un second temps, le grand actionnaire de T-Mobile US, Deutsche Telekom, disposera d’options d’achat sur plus de 100 millions d’actions T-Mobile US supplémentaires détenues par SoftBank Group, pouvant être exercées dans les deux ans à venir.

Du côté des devises et du pétrole

Le yen était en recul face au dollar: peu avant 08H35 GMT un dollar s’échangeait pour 107,09 yens, contre 106,91 yens lundi à 22h00. La monnaie japonaise suivait la même tendance face à l’euro, qui valait 120,89 yens contre 120,39 yens la veille.

La monnaie européenne progressait également face au billet vert, à raison d’un euro pour 1,1288 dollar contre 1,1261 lundi à 22h00.

Après avoir atteint la veille leurs plus hauts niveaux depuis mars, les cours du pétrole ont reflué en Asie mais repartaient ensuite dans le vert: vers 09h25 le prix du baril de brut américain WTI prenait 0,79% à 41,05 dollars et celui du baril de Brent de la mer du Nord gagnait 0,77% à 43,41 dollars.