Les Bourses asiatiques ont plié face à la nouvelle déroute de Wall Street

AWP

1 minutes de lecture

Tokyo a lâché 1,04% à 23’032,54 points, Hong Kong 0,63% à 24’468,93 points et Shenzhen a chuté de 3,22% à 2’175,77 points.

Les principales Bourses d’Asie ont souffert mercredi, le moral des investisseurs ayant été sapé par une nouvelle déroute de Wall Street la veille et les déboires d’un vaccin contre le coronavirus.

L’indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a clôturé en baisse de 1,04% à 23’032,54 points, tandis que l’indice élargi Topix a perdu 0,96% à 1’605,40 points.

A Hong Kong, l’indice Hang Seng a reculé de 0,63% à 24’468,93 points. Les pertes ont été plus sévères en Chine continentale, l’indice composite de Shanghai ayant trébuché de 1,86% à 3’254,63 points et celui de Shenzhen de 3,22% à 2’175,77 points.

Wall Street a enregistré mardi sa troisième séance de baisse d’affilée, une nouvelle fois minée par la chute de ses grandes valeurs technologiques notamment.

«Le marché sera sous pression pour se corriger à la baisse pendant un moment, mais la tendance générale» de l’importance croissante des nouvelles technologies «ne va pas changer», a commenté Hiroshi Matsumoto, responsable japonais de Pictet Asset Management, cité par l’agence Bloomberg.

Valeur refuge des investisseurs en cas de gros temps sur les marchés, le yen s’appréciait mercredi face au dollar, un mouvement de change néfaste pour les valeurs exportatrices japonaises.

Et pour ne rien arranger, le groupe pharmaceutique britannique Astrazeneca a annoncé une «pause» des essais cliniques mondiaux sur son vaccin expérimental prometteur contre le coronavirus, après l’apparition d’une maladie inexpliquée chez un participant de ces essais.

«Cette nouvelle a aussi plombé l’ambiance» à Tokyo, alors que le Japon compte notamment sur des vaccins pour être en mesure d’accueillir l’an prochain les Jeux olympiques, a déclaré à l’AFP l’analyste Eiji Kinouchi de Daiwa Securities.

Du côté des valeurs

LES TURBULENCES CONTINUENT POUR SOFTBANK GROUP: le géant japonais des investissements dans les nouvelles technologies SoftBank Group, qui aurait misé gros sur la hausse des valeurs technologiques américaines, a connu une nouvelle séance difficile, son titre ayant perdu 2,87% à 5.677 yens, après avoir lâché jusqu’à 7% en séance. Il s’agit de sa cinquième séance d’affilée dans le rouge. Au total, la valeur de son action a fondu de 13,7% depuis une semaine.

VALEURS TECHNOLOGIQUES EN BERNE: les titres des groupes nippons du secteur des semiconducteurs, très sensibles à la santé du Nasdaq, ont aussi été en difficulté: Advantest a cédé 2,54% à 4.980 yens, Tokyo Electron 2,05% à 26.025 yens, Screen Holdings 1,7% à 5.200 yens et Sumco 1,54% à 1.409 yens.

Du côté des devises et du pétrole

Vers 09H20 GMT le dollar valait 105,99 yens, contre 106,03 yens la veille à 21H00 GMT.

La monnaie japonaise grimpait aussi face à l’euro, à raison d’un euro pour 124,67 yens contre 124,88 yens la veille.

L’euro valait par ailleurs 1,1762 dollar, contre 1,1778 mardi à 21H00 GMT.

Après avoir encore reculé durant les échanges en Asie, le marché du pétrole rebondissait: vers 09H10 GMT le prix du baril de brut américain WTI reprenait 1,69% à 37,38 dollars et celui du baril de Brent de la mer du Nord regagnait 1,16% à 40,24 dollars.

A lire aussi...