Les Bourses asiatiques en ordre dispersé avant le débat Trump-Biden

AWP

1 minutes de lecture

Parti dans le rouge, l’indice vedette Nikkei a finalement pris 0,12% à 23.539,10 points, mais l’indice élargi Topix a perdu 0,23% à 1.658,10 points.

Les Bourses asiatiques ont de nouveau terminé dans des directions contraires mardi, dans l’attente du premier débat entre Donald Trump et Joe Biden en vue de l’élection présidentielle américaine de novembre, prévu ultérieurement dans la journée.

La Bourse de Tokyo a terminé en demi-teinte: son indice vedette Nikkei s’est légèrement apprécié (+0,12% à 23’539,10 points) tandis que l’indice élargi Topix a cédé 0,23% à 1658,10 points.

Le marché tokyoïte a été notamment pénalisé par «l’impact de l’expiration des droits à toucher des dividendes» intérimaires pour le premier semestre 2020/21, a relevé dans une note Toshiyuki Kanayama, analyste marché chez Monex. Cette date butoir avait au contraire animé le marché tokyoïte lundi.

A Hong Kong, l’indice Hang Seng a reculé de 0,85% à 23’275,53 points, tandis qu’en Chine continentale l’indice composite de Shanghai a gagné 0,21% à 3224,36 points et celui de Shenzhen s’est adjugé un gain de 1,01% à 2148,46 points.

Du côté des valeurs

NTT DOCOMO AVALÉ PAR SA MAISON MÈRE

Le géant japonais des télécoms NTT a confirmé après la clôture de la Bourse de Tokyo son intention de racheter 100% de sa filiale NTT Docomo, premier opérateur mobile japonais.

Possédant déjà 66% du capital, NTT va proposer un prix par action de 3.900 yens, soit une prime de 40% par rapport au cours de clôture de sa filiale lundi, et devrait ainsi débourser 4.250 milliards de yens (34,5 milliards d’euros) pour s’emparer du capital restant.

Longtemps suspendu, le titre NTT Docomo a décollé de 15,78% à 3213 yens à la clôture, atteignant le maximum autorisé sur une seule séance. L’action NTT en revanche a lâché 2,85% à 2230,5 yens.

Ces informations ont aussi pesé sur les titres des concurrents de NTT Docomo, car son rachat intégral pourrait amorcer une baisse générale des tarifs des opérateurs mobiles, comme le réclame le gouvernement japonais.

KDDI a ainsi reculé de 4,13% à 2665 yens, SoftBank Corp de 4,14% à 1191 yens et Rakuten de 2,85% à 1122 yens.

Du côté des devises et du pétrole

Le dollar s’appréciait face au yen, à raison d’un dollar pour 105,73 yens vers 08H35 GMT contre 105,50 yens la veille à 21H00 GMT.

L’euro montait aussi face à la devise nippone, un euro s’échangeant pour 123,46 yens contre 123,08 yens lundi.

Avant le débat présidentiel américain la monnaie européenne progressait modérément face au billet vert, à raison d’un euro pour 1,1677 dollar contre 1,1666 dollar lundi à 21H00 GMT.

Le marché du pétrole était dans le rouge, après avoir rebondi lundi à la faveur des gains à Wall Street, combinés à un léger recul du dollar.

Vers 08H30 GMT le prix du baril de brut américain WTI perdait 0,67% à 40,33 dollars et celui du baril de Brent londonien cédait 0,49% à 42,22 dollars.

A lire aussi...