Repli des Bourses asiatiques sur un regain de craintes liées au Covid-19

AWP

1 minutes de lecture

Après avoir démarré en hausse, l’indice Nikkei a terminé en retrait de 0,26% à 22.339,23 points et l’indice élargi Topix a perdu 0,62% à 1.539,47 points.

Après un départ dans le vert sur la lancée de Wall Street et des annonces de la Fed, les grandes Bourses asiatiques ont finalement cédé du terrain jeudi, regagnées par l’inquiétude sur les répercussions du coronavirus sur l’économie mondiale.

A la Bourse de Tokyo, l’indice vedette Nikkei a ainsi bouclé une cinquième séance d’affilée dans le rouge (-0,26% à 22.339,23 points) et l’indice élargi Topix a perdu 0,62% à 1.539,47 points.

Le moral des investisseurs «est retombé après des informations sur de nouvelles restrictions pour les commerces à Tokyo», a déclaré à l’AFP Toshikazu Horiuchi, courtier chez IwaiCosmo Securities.

La gouverneure de Tokyo, Yuriko Koike, a appelé jeudi les restaurants, bars et karaokés de la capitale japonaise à fermer plus tôt le soir pour tenter de contenir la pandémie de coronavirus, qui regagne du terrain dans le pays.

Les autorités de Tokyo ont par ailleurs annoncé jeudi 367 nouveaux cas quotidiens de coronavirus, un nouveau record pour la capitale.

Les marchés chinois, qui avaient progressé ces derniers jours, ont repris jeudi leur souffle: à Hong Kong l’indice Hang Seng a perdu 0,69% à 24.710,59 points, l’indice composite de Shanghai a cédé 0,23% à 3.286,82 points et celui de Shenzhen a baissé de 0,43% à 2.227,33 points.

Du côté des valeurs

PANASONIC, HITACHI LIVRENT LEURS RÉSULTATS

Le titre du géant nippon de l’électronique Panasonic a reculé de 0,81% à 1.038 yens. Il a publié après la clôture de Tokyo une petite perte nette de 9,8 milliards de yens (79 millions d’euros) sur son premier trimestre 2020/21 et livré des prévisions annuelles inférieures aux attentes.

Hitachi a baissé de 0,44% à 3.161 yens avant la publication de ses résultats du premier trimestre. Malgré l’impact du Covid-19 sur ses ventes et son bénéfice opérationnel ajusté, le conglomérat industriel japonais a publié un bénéfice net trimestriel plus que doublé sur un an grâce à des gains exceptionnels, et a relevé sa prévision de chiffre d’affaires 2020/21 grâce à son acquisition récemment finalisée de l’activité réseaux électriques du géant suisse ABB.

Du côté des devises et du pétrole

Le yen baissait face au dollar vers 09H20 GMT, à raison d’un dollar pour 105,13 yens contre 104,92 yens mercredi à 21H00 GMT.

Le yen s’appréciait en revanche par rapport à l’euro, à raison d’un euro pour 123,36 yens contre 123,72 yens la veille.

L’euro faiblissait aussi face au billet vert, un euro s’échangeant pour 1,1733 dollar contre 1,1792 dollar mercredi.

Les cours du pétrole creusaient leurs pertes: vers 09H15 GMT le prix du baril de brut américain WTI lâchait 1,65% à 40,59 dollars et celui du baril de Brent de la mer du Nord reculait de 1,46% à 43,11 dollars.

A lire aussi...