Bourses asiatiques: rebond à Tokyo, Hong Kong a vu rouge

AWP

1 minutes de lecture

Le Nikkei a rebondi de 1,13% à 22.512,08 points, après avoir lâché 1,2% jeudi. Mais il a quasiment stagné sur l’ensemble de la semaine écoulée (+0,15%).

La Bourse de Tokyo a rebondi vendredi dans le sillage de Wall Street la veille, tandis que la Bourse de Hong Kong a fléchi après l’adoption par le Sénat américain d’un texte menaçant des responsables chinois de sanctions.

A Tokyo, l’indice vedette Nikkei a rebondi vendredi de 1,13% à 22’512,08 points, après avoir lâché 1,2% la veille. Mais il a quasiment stagné sur l’ensemble de la semaine écoulée (+0,15%).

Wall Street avait clôturé jeudi sur un rebond similaire, grâce à un coup d’accélérateur des valeurs bancaires notamment, qui ont bénéficié d’un assouplissement des règles contre la spéculation financière par des organismes régulateurs aux Etats-Unis.

L’assouplissement de ces règles «ouvre la perspective d’une plus grande palette d’activités pour les banques, qui souffrent de l’environnement des taux d’intérêt ultra-bas en raison de la pandémie», a commenté Nobuhiko Kuramochi, analyste chez Mizuho Securities.

Les marchés s’attendent aussi à ce que l’administration américaine renforce encore ses mesures de soutien à l’économie face à la pandémie qui perdure dans le pays, a-t-il ajouté.

Les marchés de Chine continentale sont restés fermés vendredi, comme la veille, en raison de deux jours fériés d’affilée.

La Bourse Hong Kong, qui avait seulement fermé jeudi, a reculé vendredi de 0,93% à 24’549,99 points.

Au-delà du regain de craintes sur le coronavirus, les échanges à Hong Kong ont aussi été plombés par l’adoption au Sénat américain d’un texte prévoyant des sanctions automatiques à l’encontre de responsables chinois en cas de violation des obligations internationales de la Chine en faveur de l’autonomie de l’ex-territoire britannique.

Cette proposition de loi doit encore passer le cap de la Chambre des représentants puis être promulguée par Donald Trump pour entrer en vigueur.

Du côté des valeurs

EMBELLIE EN VUE POUR SOFTBANK GROUP

Le géant des investissements dans les nouvelles technologies SoftBank Group (+3,03% à 5533 yens) a annoncé jeudi prévoir un énorme gain exceptionnel de 750 milliards de yens (6,3 milliards d’euros) avant impôts sur ses résultats du premier trimestre, lié à la récente fusion de sa filiale américaine Sprint avec T-Mobile US.

Il a aussi fait état jeudi de nouveaux progrès dans un immense programme en cours de rachat de ses propres actions, annoncé en mars.

BANQUES JAPONAISES À LA FÊTE

Comme leurs consoeurs américaines la veille, les principales banques japonaises ont profité de la décision de régulateurs aux Etats-Unis d’assouplir certaines règles contre la spéculation financière. Mitsubishi UFJ Financial Group (MUFG) a gagné 1,31% à 432,3 yens, SMBC 1,68% à 3073 yens et Mizuho 1,51% à 133,8 yens.

Du côté des devises et du pétrole

Le yen s’appréciait sensiblement face au dollar vers 08h45 GMT, à raison d’un dollar pour 106,89 yens, contre 107,19 yens jeudi à 21H00 GMT.

La monnaie japonaise grimpait aussi face à l’euro, qui valait 120,04 yens contre 120,24 yens la veille.

La monnaie européenne progressait face au billet vert, à raison d’un euro pour 1,1230 dollar contre 1,1218 dollar jeudi.

Les cours du pétrole étaient dans le vert, après avoir déjà rebondi la veille. Vers 08H40 GMT le prix du baril de brut américain WTI gagnait 0,72% à 39 dollars, et celui du baril de Brent de la mer du Nord avançait de 0,95% à 41,44 dollars.