Tokyo finit dans le vert, les places chinoises en recul

AWP

1 minutes de lecture

L’indice vedette Nikkei a gagné 0,51% à 23.204,62 points et l’indice élargi Topix a progressé de 0,48% à 1.634,23 points.

Les grandes Bourses asiatiques ont terminé la semaine en ordre dispersé, Tokyo clôturant en hausse dans la foulée de Wall Street la veille et les Bourses chinoises finissant en repli face à la progression de la pandémie.

A Tokyo, l’indice vedette Nikkei a gagné 0,51% à 23.204,62 points et l’indice élargi Topix a progressé de 0,48% à 1.634,23 points.

Les valeurs sont montées dans le sillage de la progression à Wall Street jeudi, mais le marché de la capitale nippone «a manqué de direction» dans l’après-midi, a commenté Okasan Online Securities dans une note.

La Bourse de New York, toujours préoccupée par les inquiétudes économiques et sanitaires, avait terminé modestement dans le vert jeudi, après une séance en dents de scie et au lendemain d’une lourde chute, précipitée par la dégringolade du secteur technologique.

La situation sanitaire mondiale, avec une flambée des cas de coronavirus dans plusieurs pays notamment au sein de l’Union européenne, préoccupait cependant les investisseurs, à Tokyo comme sur les places chinoises, qui avaient ouvert en hausse mais ont terminé dans le rouge.

Les négociations aux Etats-Unis sur une nouvelle enveloppe d’aide aux Américains face à la pandémie, dans l’impasse depuis près de deux mois, continuaient par ailleurs à peser sur le moral des investisseurs.

A Hong Kong, l’indice Hang Seng a perdu 0,32% à 23.235,42 points.

L’indice composite de Shanghai a cédé 0,12% à 3.219,42 points et celui de Shenzhen a lâché 0,23% à 2.143,05 points.

Du côté des valeurs

SOFTBANK GROUP

Le titre du japonais SoftBank Group a gagné 1,26% à 6.164 yens au cours de la séance. Son emblématique PDG Masayoshi Son aurait réduit de plus de 800 millions de dollars la part de ses actions SoftBank Group déposées en garanties auprès de prêteurs, selon un document boursier consulté par l’agence Bloomberg, laquelle précise que plus d’un tiers des actions détenues par le milliardaire serviraient à garantir les prêts qu’il a contractés.

Du côté des devises et du pétrole

Le yen était stable face au dollar, à raison d’un dollar pour 105,44 yens vers 08h50 GMT, contre 105,41 yens jeudi à 21h00 GMT.

La monnaie japonaise était en revanche en légère progression face à l’euro, lequel s’échangeait pour 122,91 yens contre 123,04 yens la veille.

Un euro valait par ailleurs 1,1659 dollar, contre 1,1672 jeudi à 21h00 GMT.

Après avoir hésité sous l’influence des préoccupations sur la demande et la reprise de la production et des exportations en Libye, les prix du pétrole repartaient dans le vert.

Vers 08h50 GMT, le prix du baril de brut américain WTI progressait de 0,65% à 40,57 dollars et celui du baril de Brent de la mer du Nord prenait 0,81% à 42,28 dollars.

A lire aussi...