Les Bourses asiatiques finissent la semaine sur une note positive

AWP

1 minutes de lecture

Le Nikkei s’est apprécié de 0,74%, gagnant ainsi 0,9% sur l’ensemble de la semaine écoulée. Le Topix a grimpé vendredi de 0,72%.

Les principales Bourses asiatiques ont terminé vendredi en hausse, malgré la rechute de Wall Street la veille, et Tokyo ayant été notamment rassurée par des déclarations de Yoshihide Suga, le grand favori pour succéder au Premier ministre Shinzo Abe.

Se rétablissant après un mauvais départ à cause de Wall Street, l’indice vedette de la Bourse de Tokyo, le Nikkei s’est apprécié de 0,74% à 23’406,49 points, gagnant ainsi 0,9% sur l’ensemble de la semaine écoulée. L’indice élargi Topix a grimpé vendredi de 0,72% à 1636,64 points.

M. Suga, archi-favori de l’élection interne du Parti libéral-démocrate (PLD) lundi et d’un vote du Parlement mercredi pour succéder à Shinzo Abe, a déclaré que le Japon n’aurait pas besoin d’augmenter de nouveau la TVA dans les dix prochaines années.

Cette déclaration a été bien accueillie par les investisseurs, alors qu’un précédent relèvement de TVA en octobre dernier au Japon a fait chuter la consommation intérieure, avant même la pandémie de nouveau coronavirus.

«Il y a des attentes sur les ‘Suganomics’», a relevé Mamoru Shimode, stratégiste chez Resona Asset Management cité par l’agence Bloomberg.

Le mot-valise des «Suganomics» fait référence à la future politique économique de M. Suga, qui devrait s’inscrire dans la continuité de celle de M. Abe, laquelle avait été surnommée «Abenomics».

«Le marché anticipe de nouvelles mesures avec M. Suga pour doper l’économie, y compris une réforme du marché du travail», a ajouté M. Shimode.

Par ailleurs, sur le front du nouveau coronavirus, la capitale japonaise a abaissé son niveau d’alerte d’un cran jeudi, ouvrant la voie à un assouplissement de restrictions pour les commerces dès la semaine prochaine.

Sur les marchés financiers chinois, qui restaient sur deux séances de repli d’affilée, les investisseurs sont partis vendredi à la chasse aux bonnes affaires.

L’indice Hang Seng a ainsi regagné 0,78% à 24’503,31 points. L’indice composite de Shanghai a repris 0,79% à 3260,35 points et celui de Shenzhen 1,64% à 2164,22 points.

Du côté des valeurs

FUITE DE DONNÉES CHEZ NOMURA

La grande maison de courtage japonaise Nomura Securities a révélé jeudi que l’un de ses employés avait transmis à une société japonaise concurrente, Nippon Institutional Securities, des données confidentielles concernant 275 de ses clients. L’affaire est d’autant plus embarrassante que Nomura Securities avait déjà été confrontée à un incident similaire l’an dernier. Le titre de sa maison mère Nomura Holdings a perdu vendredi 0,24% à 538,5 yens.

Du côté des devises et du pétrole

Vers 08H40 GMT, le dollar était quasiment stable face à la monnaie japonaise à raison de 106,19 yens pour un dollar, contre 106,13 yens la veille à 21H00 GMT.

Le yen faiblissait face à l’euro, lequel s’échangeait pour 125,81 yens contre 125,39 yens la veille.

L’euro valait par ailleurs 1,1848 dollar, contre 1,1815 jeudi à 21H00 GMT.

Les prix du pétrole étaient indécis, après avoir reculé jeudi à la suite de la publication d’un rapport du gouvernement américain faisant état d’une hausse inattendue des stocks de brut aux Etats-Unis.

Vers 08H30 GMT, le prix du baril de brut américain WTI stagnait (+0,05% à 37,32 dollars) tandis que celui du baril de Brent de la mer du Nord cédait 0,22% à 39,97 dollars.

A lire aussi...