Chine – des opportunités dans la consommation en 2020

Hyomi Jie, Fidelity International

2 minutes de lecture

Des signes de reprise apparaissent en Chine grâce à l’assouplissement monétaire et budgétaire.

L'économie chinoise reste clairement sous pression sous l’effet du ralentissement mondial, de l’impact négatif du conflit commercial avec les États-Unis et d'une approche plus prudente en matière d’investissements en actifs fixes. Toutefois, en ce début 2020, je pense que nous pourrions voir des signes de reprise. Le gouvernement assouplit prudemment sa politique monétaire et budgétaire, comme l’attestent les baisses de taux et d'impôt. Cela aide les conditions de liquidité et la croissance du crédit s’est stabilisée, même s'il faudra peut-être encore un peu plus de temps pour que l'environnement économique s'en ressente vraiment.

Du point de vue du marché, cela coïncide avec une stabilisation des prévisions de bénéfices. Elles demeurent certes légèrement négatives, mais dans une moindre proportion. A mesure que s’amélioreront les estimations économiques, du crédit et des bénéfices, nous pourrions selon moi assister à une reprise des achats d’articles coûteux, ce qui sera un signe positif pour le thème de la consommation en Chine.

Les enjeux politiques vont continuer de dominer

Selon moi, la politique devrait continuer d'influer de manière imprévisible sur les marchés actions internationaux. Les marchés ont certes bénéficié de l’inflexion accommodante des banques centrales et de l’amélioration des révisions de bénéfices, mais les tensions politiques nationales et internationales se sont accrues.

Jusqu'à présent, l'impact de ces dernières sur les marchés a été modéré. Toutefois, certaines des inquiétudes qui suscitent le mécontentement politique - comme les inégalités croissantes de richesse et les conflits entre générations - sont plus susceptibles de devenir une dominante de la politique économique dans de nombreux pays. Cela pourrait à son tour ébranler la confiance générale dans le système économique et les marchés.

La premiumisation se poursuit

Je reste convaincu de l’intérêt d'investir «dans la façon dont» et «ce que» la Chine consomme et que cela continue d'avoir un impact sur des entreprises très diverses au-delà des secteurs traditionnels de la consommation. De plus, ce thème - alimenté par les doubles moteurs de l'urbanisation et de l’essor de la classe moyenne - offre encore un potentiel de croissance à long terme.

Je cherche toujours à éviter des industries lourdes comme les matières premières, l'énergie et les banques. Elles sont certes importantes, mais sont généralement plus matures, offrent moins de croissance et sont fortement détenues par l'État, d’où un intérêt moins marqué pour la rémunération des actionnaires. Au sein des industries liées aux biens et services de consommation, je favorise les entreprises privilégiant la stratégie de marque et la premiumisation, et évite celles présentes sur les marchés de masse et avec une différenciation limitée.

L’essor de la classe moyenne et de l'urbanisation, ainsi que les tendances structurelles de consommation qui en résultent, vont continuer selon moi d’offrir les meilleures opportunités en 2020:

  1. Premiumisation des biens de consommation
    Je pense que la tendance à la premiumisation et à l'essor des marques nationales qui captent les goûts plus raffinés des consommateurs (tout en restant fidèles à leurs racines chinoises) sera importante en 2020. Aussi, je favorise les entreprises et les marques nationales fortes à même non seulement d’offrir une touche locale au produit, mais également de faire payer une prime.
  2. Services de consommation
    Beaucoup d’habitants en Chine ont maintenant acheté des biens de consommation de base et se concentrent désormais davantage sur les marques. Aussi, je pense que la progression naturelle du thème de la consommation est l’achat de services et d’expériences. Cela va favoriser une demande à long terme de voyages et d'expériences telles que les repas au restaurant, ainsi qu’une plus grande demande d'instruction. Le secteur de l'enseignement privé a pâti de changements réglementaires en 2019, mais je pense que le plus dur est désormais derrière nous. Les entreprises ayant un nombre important d'inscriptions et des bilans solides pourront se regrouper et gagner des parts de marché.

Contact: Fabien.Bulliard@fil.com; www.fidelity.ch

 

Information importante
Ce document ne peut être reproduit ou distribué sans autorisation préalable. Fidelity fournit uniquement des informations sur ses produits et n’émet pas de recommandations d’investissement fondées sur des circonstances spécifiques, ce document ne constitue ni une offre de souscription, ni un conseil personnalisé. Fidelity International fait référence au groupe de sociétés qui forme la structure globale de gestion de placements qui fournit l'information sur les produits et services dans les juridictions désignées à l'exception de l'Amérique du Nord. Ce document est destiné uniquement aux investisseurs résidant en Suisse. Sauf cas contraire, toutes les informations communiquées sont celles de Fidelity International, et tous les points de vue exprimés sont ceux de Fidelity International. Fidelity, Fidelity International, le logo Fidelity International ainsi que le symbole F sont des marques déposées de FIL Limited. Publié par FIL Investment Suisse AG. 20CH0128