2020: est-ce le moment de se tourner vers l’Est?

Paras Anand, Fidelity International

2 minutes de lecture

Une rotation sur les marchés est possible; la sélectivité s’impose, surtout sur des marchés comme la Chine.

En ce début d’année 2020, une rotation semble possible sur les marchés. Les politiques monétaires des banques centrales demeurent accommodantes, mais il existe un risque que les performances des stratégies en ayant le plus bénéficié se soient déjà largement concrétisées. Comme toujours, les valorisations et les rendements vont jouer un rôle important. Dans ce contexte, nous pensons que les marchés asiatiques offrent une bonne croissance des bénéfices et des valorisations moins élevées par rapport à beaucoup de marchés développés.

Ces valorisations modestes devraient permettre d’offrir aux investisseurs des performances raisonnables au sein de la région en 2020. Mais, la sélectivité demeure importante dans la mesure où nous prévoyons une certaine rotation au sein des marchés. En Chine, en particulier, les secteurs prisés de la technologie et de la consommation pourraient générer des performances plus faibles, tandis que d’autres pourraient voir leurs performances s’améliorer.

Asie: des prévisions de bénéfices solides par rapport à de nombreux pays développés
Prévisions de Fidelity International de croissance des bénéfices
  2019 2020 2021
Monde 0,0% 8,0% 9,1%
Asie-Pacifique hors Japon 2,8% 9,3% 13,0%
Europe -3,6% 6,0% 6,2%
Marchés émergents 3,4% 9,9% 13,0%
Japon 1,0% 4,6% 7,5%
États-Unis 0,0% 9,5% 9,4%
Chine 13,5% 6,2% 11,4%
 
Les réformes et les efforts individuels des entreprises peuvent favoriser la croissance

D’autres thèmes font leur apparition. Après sa réélection, le Premier ministre indien Narendra Modi semble décidé à poursuivre la réforme de l’économie, comme l’atteste notamment la récente baisse des taux d’imposition sur les sociétés. Ces mesures témoignent de sa volonté de créer un environnement plus favorable aux affaires.

Le Japon est également le témoin de changements positifs majeurs. Les entreprises japonaises deviennent des exemples classiques d’initiatives individuelles en restructurant leurs portefeuilles, en cédant leurs activités non rentables et en gérant activement leurs bilans. Toutefois, les inquiétudes liées à l’environnement sur le front de la demande et à l’absence d’inflation continuent de peser sur les valorisations.

De même, la gouvernance d’entreprise évolue en Chine, parallèlement à l’ouverture des marchés de capitaux. Le thème de la consommation en Chine demeure solide et il est intéressant de constater que les marques nationales se développent désormais à un rythme plus rapide que les marques internationales, notamment dans les secteurs des produits alimentaires et du luxe. En fait, des marques de luxe chinoises pourraient bientôt prendre pied sur des marchés occidentaux, une situation qui est révélatrice d’un recentrage de l’influence mondiale. Les économies sud-est asiatiques devraient quant à elles bénéficier de leur développement économique, ainsi que d’investissements internationaux tels que l’initiative chinoise «belt and road».

Le ralentissement mondial est un plus grand risque que la dette pour la Chine

L’endettement de la Chine demeure un thème important pour les investisseurs internationaux, mais il est important de replacer le risque dans son contexte. Si la balance courante de la Chine est passée d’excédentaire à déficitaire, cette situation témoigne toutefois en partie de l’évolution de l’économie chinoise en faveur d’un modèle de croissance moins dépendant des exportations et plus équilibré. L’endettement est plus important au niveau des ménages qui ont massivement acheté des biens immobiliers, mais les entreprises publiques se sont désendettées et des mesures monétaires ont limité la croissance du crédit.

La faiblesse du dollar pourrait soutenir les performances

La dépréciation du dollar américain en 2020 aiderait non seulement les conditions sous-jacentes de croissance et de liquidité, mais également les performances des investisseurs internationaux. Par ailleurs, les marchés de la dette souveraine et High Yield en Asie apparaissent comparativement attractifs au regard des rendements, des taux de croissance et d’un certain mouvement de désendettement.
Nous sommes de plus en plus négatifs sur le dollar compte tenu de la politique monétaire plus accommodante aux États-Unis. La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine a certes cessé de s’intensifier, mais un accord est néanmoins difficile à conclure. L’Asie ayant opéré une transition vers une économie plus axée sur la consommation, les tensions commerciales devraient moins influer sur sa croissance que beaucoup ne l’avaient craint. Grâce à la gestion de leurs bilans et à la demande sous-jacente, les entreprises ont encore la possibilité d’enregistrer une forte croissance de leurs bénéfices. Enfin, nous pourrions assister à une rotation en faveur des classes d’actifs et des secteurs du marché présentant des valorisations plus attractives.

Être attentif aux niveaux de liquidité pourrait également devenir plus important si les conditions favorables dont les investisseurs ont bénéficié ces derniers temps commençaient à changer. Tous ceux en quête de rendement au sein des actifs moins liquides pourraient soudainement se rendre compte qu’ils passent à côté de la valeur cachée pourtant évidente que recèlent de grandes entreprises asiatiques cotées.

 

Contact: Fabien.Bulliard@fil.com; www.fidelity.ch

 

Information importante
Ce document ne peut être reproduit ou distribué sans autorisation préalable. Fidelity fournit uniquement des informations sur ses produits et n’émet pas de recommandations d’investissement fondées sur des circonstances spécifiques, ce document ne constitue ni une offre de souscription, ni un conseil personnalisé. Fidelity International fait référence au groupe de sociétés qui forme la structure globale de gestion de placements qui fournit l'information sur les produits et services dans les juridictions désignées à l'exception de l'Amérique du Nord. Ce document est destiné uniquement aux investisseurs résidant en Suisse. Sauf cas contraire, toutes les informations communiquées sont celles de Fidelity International, et tous les points de vue exprimés sont ceux de Fidelity International. Fidelity, Fidelity International, le logo Fidelity International ainsi que le symbole F sont des marques déposées de FIL Limited. Publié par FIL Investment Suisse AG. 20CH0128