Suisse-UE: nouveau soutien à l’accord-cadre avec l’UE

AWP

1 minutes de lecture

Le Conseil fédéral doit le signer, estiment les secteurs chimie, pharma et sciences de la vie, les académies suisses des sciences et le nouveau mouvement européen suisse.

Trois nouvelles organisations ont apporté leur soutien vendredi à l’accord-cadre entre la Suisse et l’Union européenne. Le Conseil fédéral doit le signer, estiment les secteurs chimie, pharma et sciences de la vie, les académies suisses des sciences et le nouveau mouvement européen suisse (nomes).

Les industries du secteur chimie, pharma et science de la vie ont un intérêt vital à préserver les accords bilatéraux avec l’UE, écrit scienceindustries. L’association soutient les efforts visant à stabiliser l’accès au marché européen dans une structure institutionnelle.

L’industrie chimique et pharmaceutique est le plus gros exportateur suisse. Ces secteurs représentent 45% des exportations totales du pays.

Les académies suisses des sciences soutiennent également le Conseil fédéral. L’ouverture de la Suisse et le réseau européen dans les domaines de l’éducation, de la recherche et de l’innovation sont des facteurs essentiels du succès de l’ensemble de la Suisse, communiquent-elles.

Le résultat obtenu est dans l’intérêt de la Suisse, rappelle le nomes. L’accord permet à la Suisse de participer aux décisions au niveau européen. Il garantit l’accès au marché unique. Sans accord, la Suisse pourrait glisser vers l’isolement.