Les banques cantonales réclament une réglementation ciblée

AWP

1 minutes de lecture

Le président de l’organisation faîtière Urs Müller déplore que «les coûts marginaux des nouvelles directives dépassent leur utilité marginale».

L’assemblée générale de l’Union des banques cantonales suisses (UBCS), qui regroupe les 24 banques cantonales du pays, s’est déroulée jeudi à Andermatt. Dans son allocution, le président de l’organisation faîtière Urs Müller a souligné la nécessité d’une réglementation ciblée. «Pour chaque nouvelle réglementation, il convient d’indiquer clairement quel dysfonctionnement elle corrige et quelle est sa contribution effective à la poursuite de l’amélioration de la protection du système ou des clients», a-t-il souligné.

Le président a ajouté que dans de nombreux cas, «les coûts marginaux des nouvelles directives dépassent leur utilité marginale» avec pour résultat d’importantes charges administratives sans création de valeur ajoutée adéquate.

L’assemblée a par ailleurs accepté tous les points à l’ordre du jour que le conseil d’administration lui avait soumis. Le président Müller a été reconduit et quatre nouveaux administrateurs élus, à savoir le directeur général de la BC de Bâle-Ville Basil Heeb, le directeur général de la BC de Thurgovie Thomas Koller, le directeur général désigné (au 1er juillet) de la BC bernoise Armin Brun et le directeur général désigné (au 1er octobre) de la BC des Grisons Daniel Fust.