Fiscalité des entreprises: impôt sur les dividendes moins élevé que prévu à Uri

AWP

1 minutes de lecture

Le Grand Conseil a opté pour un passage de 40 à 50% de ce taux d’imposition. Il a suivi en cela les arguments du PLR.

Uri n’imposera finalement les dividendes qu’à 50%. Son parlement a adopté mercredi l’adaptation du canton à la réforme fédérale de la fiscalité des entreprises, approuvée le 19 mai dernier par le peuple suisse. Il est revenu sur sa décision de première lecture d’augmenter l’imposition des dividendes à 60%.

Le Grand Conseil a opté pour un passage de 40 à 50% de ce taux d’imposition. Il a suivi en cela les arguments du PLR.

Le 22 mai dernier, les députés s’étaient encore prononcés pour un compromis proposé par le gouvernement: 60% au lieu des 70% que l’exécutif souhaitait initialement. Mercredi, ils ont finalement rejeté ce compromis avant d’approuver une version allégée du projet de révision de la loi fiscale, par 49 voix contre sept et deux abstentions.

L’augmentation de l’imposition des dividendes est censée compenser la baisse de l’imposition du bénéfice des entreprises. Dans le canton d’Uri, celle-ci passera de 9,4 à 6,2%, impôts communaux compris.