Accord-cadre: Ignazio Cassis évoque des retouches

AWP

1 minutes de lecture

Beaucoup des points définis comme litigieux dans le cadre de la consultation pourront être rediscuté avec l’UE, estime le chef de la diplomatie. Mais pas de renégociations.

Pas de renégociation mais des retouches, des compléments ou des précisions: le ministre des affaires étrangères Ignazio Cassis a évoqué vendredi dans une interview à swissinfo.ch le cheminement politique de l’accord institutionnel avec l’Union européenne (UE).

Le chef de la diplomatie est optimiste: beaucoup des points définis comme litigieux dans le cadre de la consultation pourront être rediscuté avec l’UE. «Pas dans le sens d’une renégociation - nous savons qu’il n’y en aura pas».

Ignazio Cassis semble par ailleurs espérer un Brexit organisé. Plus les tensions seront grandes entre Bruxelles et Londres, plus la situation sera difficile pour la Suisse. Dans un climat tendu, personne n’est prêt à faire des concessions.

Enfin, le chef de la diplomatie helvétique salue le «oui mais» de la commission de politique extérieure du National. Ce soutien de principe à l’accord est une décision importante. Avant Noël, même les plus optimistes n’auraient pas espéré une telle prise de position. Selon Ignazio Cassis, le débat est devenu plus factuel et constructif.

«Oui» des Vert’libéraux et «oui mais» des Verts
Les Vert’libéraux sont favorables, «avec conviction», à l’accord-cadre entre la Suisse et l’UE, négocié par Berne et Bruxelles. Les Verts sont en revanche toujours aussi mitigés: c’est «oui» sur le principe mais pas sur l’accord actuellement en consultation, pour lequel «trop de questions restent ouvertes».