Taurus, naissance d'une bourse genevoise des monnaies virtuelles

Communiqué, Taurus

1 minutes de lecture

«Notre ambition est de créer un Nasdaq des actifs digitaux et de bâtir l’une des équipes les plus compétitives du secteur», déclare Sébastien Dessimoz, membre fondateur de Taurus.

Taurus Group SA, une société basée à Genève et fondée en 2018 par des cadres dirigeants issus du secteur bancaire, de l’asset management, ainsi que des mondes réglementaire et de la cyber-sécurité, développe une plateforme réglementée de négoce d’actifs digitaux et de cryptomonnaies.

Après avoir reçu début juin une confirmation de la FINMA, Taurus Group SA va dans un premier temps lancer sa plateforme en tant qu’intermédiaire financier dès juillet 2018. En parallèle, la société demande une autorisation de négociant en valeurs mobilières.

Standards institutionnels les plus élevés

Taurus Group entend développer, depuis la Suisse, l’une des premières plateformes entièrement réglementées de négoce d’actifs digitaux en Europe, respectant les standards institutionnels les plus élevés. Ce faisant, la société a pour objectif de devenir la contrepartie de référence pour les investisseurs institutionnels et privés.

Taurus est convaincue que la technologie blockchain aura un impact positif et pérenne sur notre économie. La seule pièce manquante à un écosystème suisse déjà attractif est l’émergence d’une telle plateforme institutionnelle. Taurus Group estime en effet que la Suisse possède les atouts nécessaires pour devenir la place de référence en matière de blockchain et d’actifs digitaux. Dans ce contexte, la société est déterminée à contribuer à la compétitivité de la place financière tant en termes d’innovation que de valeur ajoutée.

Construire la meilleure équipe possible

Durant l’année écoulée, la société a développé sa technologie et bâti une équipe de pointe et complémentaire. L’équipe couvre l’ensemble des métiers et la chaîne de valeur des services financiers et des actifs digitaux. Elle comprend des personnalités de renommée internationale dans les secteurs de la blockchain et de la cyber-sécurité.

«Notre ambition est de créer un Nasdaq des actifs digitaux et de bâtir, pas à pas, l’une des équipes les plus compétitives du secteur, déclare Sébastien Dessimoz, membre fondateur de Taurus. Nous travaillons étroitement avec nos clients, les institutions financières, les régulateurs et des institutions académiques de premier plan pour développer les services et l’infrastructure financière de demain».

«Nous saluons et accompagnons les projets tels que celui de Taurus Group SA, car ils représentent une valeur ajoutée significative pour l'écosystème genevois en pleine croissance dans le domaine des applications de la blockchain et des cryptomonnaies», a réagit Pierre Maudet, Président du Conseil d’Etat de la République et canton de Genève.

Projets importants en cours

Taurus Group a clôturé un premier tour de financement à 7 chiffres provenant d’investisseurs privés. La société a déjà conclu des contrats avec d’importantes institutions financières suisses dans les secteurs du trading et de la sécurisation d’actifs digitaux. La société collabore également avec une société de services informatiques leader en Suisse dans le but d’intégrer de manière simple et efficace sa technologie dans les systèmes bancaires et financiers. Davantage d’éléments seront communiqués ultérieurement.