M&A: la pharma et le private equity comme moteur sur le marché suisse

Communiqué, KPMG

1 minutes de lecture

Au premier semestre 2019, on dénombrait 149 transactions M&A avec participation suisse, représentant un volume global de 82,1 milliards de dollars.

Les activités M&A sur le marché suisse ont légèrement fléchi durant le premier semestre comparé à l’année précédente. Le nombre de transactions a certes un peu diminué, mais le volume des transactions s’est accru de 5,3%. Le premier semestre M&A a été marqué par d’importantes transactions dans la branche pharmaceutique et par des investisseurs très actifs en matière de Private Equity.

Au premier semestre 2019, on dénombrait 149 transactions M&A avec participation suisse, représentant un volume global de 82,1 milliards de dollars. En comparaison annuelle, le nombre de transactions a diminué, mais porte sur un montant total plus important (2018: 168 contre 78 milliards de dollars). Pour 2019, on s’attend à un nombre croissant de transactions de plusieurs milliards.

En février 2019, l’entreprise de télécommunications Sunrise a racheté à Liberty Global le câblo-opérateur UPC Suisse pour la somme de 6,3 milliards de dollars, dans le but de créer de nouvelles offres de convergence à destination de la clientèle privée et commerciale. Cette transaction vise par ailleurs à conforter la solide position de Sunrise dans les domaines téléphonie mobile, télévision, Internet haut débit et téléphonie fixe. Dans l’optique de la mise en service du réseau 5G dans toute la Suisse, cette fusion dote également Sunrise d’un avantage stratégique.

La branche pharmaceutique se focalise sur les maladies rares

Dans la branche pharmaceutique, le premier semestre 2019 a été marqué par quatre transactions d’un volume respectif de plus de 3 milliards de dollars, l’une d’entre elles se distinguant tout particulièrement: dans le cadre de sa stratégie de focalisation, Novartis a scindé la division Alcon pour former une entreprise autonome cotée en Bourse. Le volume de transactions de ce spin-off s’est élevé à 26,9 milliards de dollars. Cette opération est la plus importante transaction avec participation suisse du premier semestre de l’année.

Roche Holding SA a repris l’entreprise américaine de biotechnologie Spark Therapeutics pour un montant de 4,3 milliards de dollars. À travers cette transaction, Roche renforce son expertise dans le domaine de la thérapie génique. Cette acquisition vient encore souligner l’intérêt croissant des entreprises pharmaceutiques pour les maladies rares. En 2018 déjà, Novartis avait fait l’acquisition de l’entreprise AveXis, également spécialisée dans les thérapies géniques. Dans l’ensemble, le secteur pharmaceutique a fait état d’activités M&A à participation suisse à hauteur de quelque 47,1 milliards de dollars au premier semestre.

Les investisseurs en Private Equity toujours très actifs

La forte activité des investisseurs en Private Equity s’est maintenue cette année encore. Ainsi, le marché suisse M&A a de nouveau connu d’importantes activités de Private Equity au premier semestre. EQT et une filiale de l’Abu Dhabi Investment Authority (ADIA) ont formé un consortium avec PSP Investments, filiale à 100% du Public Sector Pension Investment Board, Santo Holding et d’autres investisseurs institutionnels. EQT a déboursé 10,1 milliards de dollars pour l’acquisition du domaine de soins cutanés Nestlé Skin Health de Nestlé. Par cette transaction, les nouveaux propriétaires de Nestlé Skin Health entendent engager la prochaine phase de croissance et d’innovation. 

Les dix plus grandes transactions avec participation suisse (premier semestre 2019)