Les flux d'ETF ralentissent encore dans un climat incertain

Marlène Hassine Konqui et Kristo Durbaku, Lyxor ETF

1 minutes de lecture

Les nouveaux actifs nets sur le marché européen des ETF ont reculé à 1,1 milliard d'euros.

En octobre, les nouveaux actifs nets sur le marché européen des ETF ont reculé à 1,1 milliard d'euros (soit 4,8 milliards d'euros de moins qu'en septembre) en raison de l'incertitude politique généralisée et du manque de tendances claires sur le marché.

Les flux de capitaux vers les actions ont ralenti à tout juste 386 millions d'euros. En effet, les collectes importantes à nouveau enregistrées par les actions américaines (2,2 milliards d'euros) sur le mois, la résurgence de l'intérêt pour les valeurs européennes (893 millions d'euros) et les premiers signes d'un regain de confiance envers le Japon depuis un certain temps (220 millions d'euros) ont été contrebalancés par un mois désastreux pour les actions monde (-3,4 milliards d'euros).

Les flux en faveur des ETF obligataires ont diminué de moitié dans un contexte de hausse des taux (701 millions d'euros), les obligations d'entreprises de catégorie investment-grade enregistrant le pire mois de leur histoire (-1,3 milliard d'euros).

Les flux des matières premières ont été neutres, mais les sorties de capitaux du troisième trimestre se sont néanmoins interrompues.

Le regain d'intérêt observé en septembre à l'égard du Smart Beta s’est déjà amoindri.