Flux ETP Short & Leveraged: pessimisme du côté du Japon

WisdomTree

2 minutes de lecture

En septembre, les investisseurs ont réduit de 4'329 millions de dollars la valeur notionnelle de leurs positions longues et accru de 2'373 millions celle de leurs positions short.

Le sentiment baissier domine chez les investisseurs en actions japonaises et américaines. C’est vis-à-vis de la bourse nipponne que le sentiment négatif des investisseurs a été le plus marqué en septembre: les investisseurs ont réduit de 4'329 millions de dollars la valeur notionnelle de leurs positions longues et accru de 2'373 millions celle de leurs positions short (effet de levier inclus). Le marché japonais a connu un bon mois de septembre, l’indice Nikkei 225 ayant affiché une hausse de 5%. Cette évolution a probablement incité les investisseurs à prendre leurs profits durant le mois.

Le marché américain a connu une évolution similaire. Les investisseurs ont réduit leurs positions longues pour un montant notionnel de 3’236 millions de dollars et pris des positions short supplémentaires d’une valeur notionnelle 616 millions de dollars. Après avoir enregistré une belle progression durant la première quinzaine de septembre, les actions américaines se sont repliées, pâtissant à nouveau des incertitudes concernant la croissance économique ainsi que de l’ouverture d’une enquête à l’encontre de Donald Trump.

Encore un mois favorable au pétrole. Sur les marchés des matières premières, seul l’argent se trouve confronté à un sentiment baissier. En septembre, les flux nets en direction des stratégies S&L sur le pétrole se sont élevés à 277 millions de dollars (leviers inclus), résultant pour l’essentiel de la prise de nouvelles positions longues. Les cours de l’or noir ont soudainement bondi à la suite de l’attaque perpétrée contre les installations pétrolières saoudiennes le mois passé. Cependant, les autorités saoudiennes étant parvenues à apaiser les craintes concernant les problèmes d’approvisionnement, les cours se sont rapidement repliés. Néanmoins, dans leur ensemble, ces deux derniers mois ont été plutôt favorables à ceux qui tablaient sur une évolution haussière du pétrole. 

Les flux nets en direction des ETP S&L sur l’argent se sont établis à -216 millions de dollars, les investisseurs ayant dénoué leurs positions longues et pris de nouvelles positions à découvert. L'argent, qui a connu une forte reprise ces derniers mois en raison de sa corrélation avec l'or et de ses caractéristiques de valeur refuge, a enregistré un certain recul ces dernières semaines, ce qui a pu inciter les investisseurs à dénouer leurs positions. 

Les investisseurs affichent encore un sentiment négatif vis-à-vis des rendements des bons du Trésor américain. Les investisseurs en ETP S&L ont encore réduit de 222 millions de dollars leurs positions à découvert sur les bons du Trésor américain à court terme. Ils ont simultanément pris de nouvelles positions longues pour un montant de 308 millions de dollars (leviers inclus).

Le mois de septembre a été très actif du côté des banques centrales. La Réserve fédérale américaine a baissé ses taux courts de 25 points de base, ce qui les place dans une fourchette de 1,75 à 2%, laquelle ne devrait pas faire l’objet d’une révision à la baisse d’ici la fin 2019, a indiqué l’autorité américaine. C’est un point de vue qui n’est pas partagé par le marché, puisque ce dernier table à l’heure actuelle sur une nouvelle réduction des taux en décembre prochain.

Allocation d’actifs. Le montant total des actifs sous gestion dans les ETP S&L s'élevait à 73,5 milliards de dollars au 30 septembre 2019. 

Une proportion de 37% de ces actifs est investie dans des ETP short avec des leviers compris entre 1 et 3. Le solde, soit 63%, est investi en ETP longs avec des leviers de 2 et plus. L’essentiel, soit 39%, est placé sur les produits affichant un levier de 2.

Sur le plan de l’allocation d'actifs, 83% des actifs des  ETP S&L sont investis en actions, 8% en matières premières et 5% en obligations. Le solde se répartit entre les devises et les ETP alternatifs.