ETP: records sur les stratégies Short & Leveraged sur l'or

Wisdom Tree

1 minutes de lecture

Les investisseurs en actions S&L ont surfé sur le rallye de janvier pour réaliser des profits et réduire leur exposition dans l'avenir.

Dans un contexte de volatilité cyclique des marchés, les investisseurs privilégient l'or, un actif souvent considéré comme une couverture défensive. Les investisseurs des stratégies ETP S&L sur l'or ont progressivement augmenté leur exposition depuis le milieu de l'année 2017, l'or atteignant des niveaux record en 2019. L'effet de levier moyen des investisseurs des ETP sur l'or a atteint un plus haut record de 1,97x en janvier 2019.

Alors que le marché américain a connu un rallye au cours du mois de janvier (le S&P en hausse de 7%), les investisseurs S&L ont réalisé des profits en vendant 4,3 milliards de dollars d'ETP à effet de levier (long) - le second plus important décaissement mensuel depuis la crise financière. Compte tenu des facteurs d'endettement, cela équivaut à dénouer des positions en actions de 10,4 milliards de dollars. Ces flux pourraient refléter la perspective selon laquelle la reprise des actions en janvier ne se poursuivra pas. En effet, les investisseurs ont non seulement dénoué des positions longues à effet de levier, mais ont également augmenté leurs positions courtes sur actions de 2,4 milliards de dollars en janvier (une hausse de 20% des positions courtes). Si l'on tient compte des facteurs d'effet de levier, cela équivaut à l'achat de 5,8 milliards de dollars de positions à découvert sur actions.

Les investisseurs des ETP sur titres à revenu fixe S&L continuent de dénouer leurs positions courtes sur titres à revenu fixe américains, ces positions tombant à un plus bas depuis 10 ans. Celles des Bund allemand et BTP italiens atteignant à leur plus bas niveau depuis 2 ans. Comme la Réserve fédérale (Fed) a opté pour la patience en ce qui concerne les hausses de taux, les investisseurs en ETP sur les stratégies S&L ont continué de réduire leurs positions sur les titres short à revenu fixe américains. En janvier, les investisseurs des S&L ont racheté 130 millions de dollars d'ETP sur la dette publique américaine à court terme (6% de l'encours total des actifs sous gestion). Nous pensons que cela reflète l'opinion de plus en plus pessimiste des investisseurs sur le taux d'inflation et le rythme des hausses de taux d'intérêt qui se poursuivront aux États-Unis et en Europe.