AXA IM renforce son engagement envers la transition énergétique

Communiqué, AXA IM

2 minutes de lecture

Le fonds vise à donner à ses clients un accès au potentiel de croissance à long terme de l’économie «verte».

AXA Investment Managers (AXA IM) annonce aujourd'hui le lancement du fonds AXA World Funds Framlington Clean Economy, qui vise à donner à ses clients un accès au potentiel de croissance à long terme de l’économie «verte».

Géré par Amanda O'Toole, ce Fonds est un compartiment de la SICAV luxembourgeoise AXA World Funds et vise à générer une croissance de long terme en investissant dans l'univers de l’économie «verte» via des actions d’entreprises dont les activités favorisent l’optimisation des ressources, soutiennent la transition énergétique (des énergies fossiles vers une production et un stockage d’énergie zéro carbone) et souhaitent améliorer la gestion durable de l’eau.

Ce fonds est exposé à un risque de perte en capital ainsi qu’à un risque lié aux investissements sur les marchés actions, y compris des actions de petites capitalisations et de pays émergents. Nous invitons les investisseurs à prendre connaissance du Documents d’Informations Clés pour l’Investisseur (DICI) et du Prospectus avant tout investissement.

Dans la lignée des stratégies «Economie Evolutive», l’approche d’investissement du Fonds va au-delà des classifications sectorielles traditionnelles et vise à identifier les sociétés dont les activités bénéficient des thèmes de croissance séculaire à long terme.

Le Fonds vient également compléter la gamme de fonds impact d’AXA IM et a adopté l’Impact Fra-mework de la société, élément clé de sa stratégie d’investissement. Conformément aux Objectifs de Développement Durable des Nations Unies (ODD), l’Impact Framework d’AXA IM permet de définir les objectifs d’impact à atteindre pour toute la gamme.

La stratégie du Fonds s'articule autour de domaines clés, chacun aligné avec des objectifs de déve-loppement durable (cf. figure 1 pour un aperçu complet) et vise des sociétés cotées qui cherchent à pallier la raréfaction des ressources naturelles.

  • La mobilité durable: le développement des véhicules électriques, les progrès significatifs dans la technologie des batteries et le développement de systèmes de réduction des émissions.
  • L’énergie intelligente: les énergies renouvelables, les maisons et immeubles plus écologiques avec des réseaux d’électricité numérisés et des solutions de stockage d’énergie, et les usines économes en énergie.
  • L’alimentation responsable: l’agriculture de précision, la réduction de la demande excessive en produits à base d’animaux, les innovations en biosciences et les entreprises dont la technologie améliore la qualité de l’eau potable et en réduit sa consommation.
  • Le recyclage et la réduction des déchets : les entreprises qui limitent les dommages environnementaux, en réduisant les déchets, en facilitant le recyclage et ou en contrôlant et réduisant la pollution.

Amanda O’Toole, gérante du fonds AXA WF Framlington Clean Economy, explique pourquoi l’économie «verte» présente un intérêt pour les investisseurs: «Il est plus urgent que jamais de limiter les émissions de carbone et le réchauffement climatique. Chaque jour, la planète accueille 200'000 nouveaux individus et voit ses ressources naturelles limitées s’épuiser davantage. Dans notre société interconnectée, la prise de conscience de cette réalité augmente et pousse de plus en plus de personnes à plaider auprès des gouvernements pour faire changer les choses et adopter un changement durable. Chez AXA IM, nous sommes conscients de ces changements et des opportunités qu’ils représentent à long terme pour les entreprises dont les activités facilitent la transition vers une économie plus durable».

«Via une stratégie d’investissement globale et multi-capitalisations, le Fonds investit dans des sociétés cotées qui présentent un potentiel de croissance attractif1, du fait de leur soutien à la transition mondiale vers les énergies renouvelables et l’optimisation des ressources, ainsi qu’à la réduction des déchets et de la pollution».

Le Fonds est autorisé à la commercialisation pour les investisseurs professionnels et particuliers en France, en Allemagne, en Autriche, en Belgique, au Danemark, en Espagne, en Finlande, en France, en Italie, au Liechtenstein, en Norvège, aux Pays-Bas, au Portugal (particuliers seulement), en Suède et au Royaume-Uni.

 

1 La croissance du marché de l’économie verte n’est pas synonyme de performance des actions /sociétés qui seront sélectionnées.