Analyse des flux sur les ETF Périmètre Europe et Monde

Marco Strohmeier, Amundi Asset Management

2 minutes de lecture

En observant les flux du marché des ETF mondiaux, on constate une décollecte en mai par rapport au mois d’avril.

MONDE: -8,4 milliards d’euros pour les flux nets totaux

En mai, en observant les flux du marché des ETF mondiaux, on constate une décollecte par rapport au mois d’avril. 

Actions: -18,3 milliards. - Dette publiques: +4,2 milliards

Les ETF actions ont le plus souffert, avec environ -18,3 milliards de décollecte au niveau mondial contre +28,2 milliards en avril. Ces sorties sont principalement dues aux expositions sectorielles et Smart Beta avec -6,9 milliards, suivies par les actions nord-américaines (-4,2 milliards), puis par les actions des marchés émergents avec -4,3 milliards. Les expositions Monde sont restées dans un scénario positif avec près de + 2,8 milliards de collecte.

Obligations aggregate: +5,7 milliards d’euros

Du côté des obligations, la classe d’actif est restée dans un scénario positif, mais a attiré moins de flux que les mois précédents, avec +11,4 milliards de collecte contre +12,3 milliards en avril. Ce mois-ci, l’attention des investisseurs s’est portée sur les obligations Aggregate (+5,7 milliards), suivies des ETF Dette publique (+4,2 milliards de collecte) en mai. Les ETF exposés aux obligations d'entreprises ont enregistré des sorties importantes de -972 millions par rapport au mois dernier (+ 5,2 milliards).

Europe: +815 milliards d’euros

Actions: +62 millions d’euros

En Europe, les ETF actions ont continué à décolleter. Cependant, contrairement au mois dernier où ont été principalement achetées des actions monde (+1,2 milliard en avril contre +250 millions en mai) les investisseurs ont cette fois privilégié les expositions aux actions US et nord-américaines avec +1,4 milliard de collecte nette (contre -388 millions en avril).
Contrairement à la tendance observée depuis le début de l’année, les investisseurs ont commencé à vendre des actions sur les marchés émergents, représentant près de -1,2 milliard de sorties contre +930 millions d’euros de collecte en avril.
Pour le Smart Beta, les flux sont en progression (+533 millions), principalement sur des positions défensives (ce mois-ci, les expositions factorielles « Minimum Volatilité » occupent la première place avec plus de +650 millions d’euros de collecte nette, suivies par le facteur « Qualité » avec +184 millions.
L'intérêt pour l'ESG ne cesse de croître en Europe; on constate plus de +545 millions d’euros de flux sur les ETF ESG au cours du mois, tirés par les expositions sur États-Unis et l’Amérique du Nord, suivies par les expositions mondiales puis européennes.

Obligations: +716 millions d’euros

En Europe, les ETF obligataires ont continué à bénéficier d’une bonne collecte en mai, bien que celle-ci reste moins importante que celle des mois précédents.
Une tendance d’allocation défensive a clairement été observée au cours du mois, avec importantes sorties constatées sur les ETF aux expositions plus risquées.
La dette publique a subi des sorties (-87 millions) principalement la vente des obligations dues sur les pays émergents, avec des flux négatifs de près de -1,6 milliard.
Les obligations à haut rendement de la zone euro ont également représenté des sorties avec -325 millions au cours du mois.
Les expositions plus défensives, telles que le crédit des entreprises américaines, ont retenu l’attention des investisseurs, avec une collecte nette de près de +360 millions.
Les obligations Global Aggregate ont également enregistré des flux positifs avec plus de +320 millions de nouveaux actifs nets en mai.

Amundi ETF

Amundi ETF reste dans le top 5 de l'industrie européenne des ETF, avec près de 46 milliards d'euros d'actifs sous gestion, une évolution de presque 20% par rapport à décembre 2018. Avec une collecte nette 4,3 milliards d'euros depuis le début de l'année, Amundi se positionne comme le troisième collecteur européen d'ETF.

La collecte nette d'Amundi ETF depuis janvier 2019, en quelques mots:

  • Actions américaines et nord-américaines: plus de 2 milliards de collecte nette
  • Actions pays émergents: près de 1,1 milliard de collecte nette
  • Obligations d’Etat de la zone euro (toutes maturités): attirant plus de 380 millions de collecte nette