State Street réagit à la décision de politique monétaire de la BoE

State Street

1 minutes de lecture

Tim Graf, Directeur EMEA de la stratégie Macro, et Barry McAndrew, Senior Portfolio Manager EMEA pour les produits de taux, proposent leurs analyses.

En réaction à la réunion du Comité de politique monétaire de la Banque d’Angleterre (BOE), Tim Graf, Directeur EMEA de la stratégie Macro chez State Street Global Markets, et Barry McAndrew, Senior Portfolio Manager EMEA pour les produits de taux chez State Street Global Advisors, vous proposent leurs analyses. 

Tim Graf, Directeur EMEA de la stratégie Macro chez State Street Global Markets 
«Ne sachant toujours pas dans quelle direction le Brexit évoluera, on peut comprendre que la Banque d’Angleterre n’ait pas eu grand-chose à proposer à la réunion d’aujourd’hui quant aux perspectives futures de sa politique monétaire. Face à une incertitude politique aussi extrême et fondamentale, on peut s’attendre à ce que le Comité de politique monétaire reste prudent dans sa communication pour au moins les prochaines semaines. Dans une certaine mesure, la tendance à la baisse de l’inflation de base au cours de l’année passée, désormais légèrement inférieure au niveau cible, lui facilite la tâche en diminuant l’urgence de relever davantage les taux d’intérêt.» 

Barry McAndrew, Senior Portfolio Manager EMEA pour les produits de taux chez State Street Global Advisors 
«Le Comité de politique monétaire semble privilégier l’attente d’une plus grande clarté sur le front des négociations sur le Brexit et de la réaction des différentes économies avant de procéder plus avant. Si le coût croissant des salaires a évolué conformément à sa position moins accommodante, la détérioration de la conjoncture mondiale a compliqué la situation. La patience dominera probablement jusqu’à ce que certaines incertitudes s’estompent.»