Sell-off: un «rééquilibrage-correction sain»

Fabrizio Quirighetti, SYZ Asset Management

1 minutes de lecture

Les marchés prennent conscience que la Fed continuera à augmenter ses taux en 2019, probablement au même rythme que cette année.

Selon nous, la correction récente des marchés a été déclenchée par la hausse des taux réels américains, c'est-à-dire non pas liée à des préoccupations inflationnistes comme ce fut le cas à la fin janvier-début février mais à la prise de conscience, après la réunion de la Fed et les commentaires de Jay Powell, que la Fed continuera à augmenter ses taux en 2019, probablement au même rythme que cette année. En d'autres termes, il a signalé que la Fed s'est maintenant engagée à ramener les taux à un «niveau neutre», et potentiellement au-delà, à mesure que ses deux objectifs sont atteints.

Alors que la Fed met un terme à la fin de la répression financière, drainant la liquidité des marchés, les quelques parties des marchés qui étaient jusqu'à présent très résistantes, comme les petites capitalisations américaines ou les valeurs technologiques américaines, ont été celles qui ont le plus souffert depuis le début du mois. Nous pensons qu'il s'agit d'un rééquilibrage-correction «sain», mais nous sommes quelque peu préoccupés par le fait que si ce resserrement des liquidités se poursuit (nous suivons donc de près les taux réels américains et l'inflation de croissance de M2), il pourrait affecter gravement, à un moment donné, le crédit et avoir des répercussions sur l'économie réelle et donc plus négatives sur les grands marchés financiers.

A lire aussi...