Quels secteurs pourraient bénéficier de la crise du Covid-19?

Nina Lagron, La Française AM

1 minutes de lecture

L'effet le plus important se fera sentir dans le secteur de la technologie. La digitalisation va jouer un rôle majeur dans le monde de l'après-Covid-19.

Nous pensons que les hyperscalers, les opérateurs de centres de données, les concepteurs de logiciels d'infrastructure de communication, les entreprises spécialisées dans la cybersécurité, les fournisseurs de jeux en ligne et autres fournisseurs de divertissements en streaming, l'apprentissage en ligne ainsi que les entreprises proposant de reproduire des activités de plein air en intérieur seront les principaux bénéficiaires de la période de confinement actuelle.

La crise sanitaire actuelle aura des conséquences durables sur l’organisation du travail. Dans la période de confinement actuelle, les entreprises sont obligées de mener leurs activités en recourant presque exclusivement au télétravail. Jusqu’à récemment, dans de nombreux pays, le télétravail restait une pratique marginale.

Dans un contexte marqué par le prolongement de la période de confinement, il conviendra de développer des infrastructures de logicielles plus intégrées et plus personnalisées pour faciliter la communication et la collaboration au sein des entreprises.

Nous pensons que la sortie du confinement se fera de manière très lente et progressive et que les entreprises continueront à recourir au télétravail pendant plusieurs mois après la fin de la période de confinement. Si ce mode de fonctionnement parvient à prouver sa résilience en période de crise, les entreprises autoriseront peut-être les salariés ayant demandé à travailler de chez eux à continuer à télétravailler.

Les concepteurs de logiciels permettant le travail collaboratif enregistreront une croissance forte, qui devrait être durable.

Le télétravail devenant la nouvelle norme, la demande pour de l’espace de stockage «cloud» va augmenter, ce qui devrait profiter aux hyperscalers et aux opérateurs de centres de données.

La cybersécurité deviendra de plus en plus importante dans cette configuration de travail à domicile, dans la mesure où la totalité des échanges d’informations à lieu par le biais d’applications en ligne.

Les amateurs de jeux vidéo découvrent actuellement les jeux en streaming et il y a fort à parier que la transition vers le streaming et les jeux en ligne va s’accélérer, et que ce secteur enregistrera une forte croissance à moyen terme.

L’adoption des applications numériques s’accélère également dans le secteur du divertissement : les livres, podcasts, livres audio téléchargeables et évidemment le streaming vidéo profitent d’une conjoncture particulièrement porteuse. Nous pensons que la plupart des personnes ayant souscrit un abonnement à un site de streaming pendant la crise le conserveront par la suite, par souci de confort et après une expérience utilisateur concluante.

La période de confinement actuelle représente un laboratoire grandeur nature pour l’apprentissage en ligne, et ce pour tous les âges. Jusqu’à présent, l’école à distance était un outil plutôt réservé à l’enseignement de niveau universitaire. Désormais, même l’enseignement primaire en bénéficie. Si l'enseignement en face à face ne pourra jamais être entièrement remplacé, davantage d'applications numériques seront déployées à l'avenir.

Dernier point, mais non des moindres, de nombreux consommateurs essaient de reproduire en intérieur les activités qu’ils aiment faire en plein air. Dans le secteur du sport, le passage d’activités de plein air à des activités d’intérieur via les objets connectés créera de nouvelles pratiques sportives et de nouvelles façons de communiquer à ce sujet.