Perspectives 2018-2019 de J. Safra Sarasin: Optimisme prudent

Jan Amrit Poser et Karsten Junius, J. Safra Sarasin

1 minutes de lecture

La croissance mondiale semble avoir culminé mais les fondamentaux des marchés développés demeurent solides.

«2018 a vu la volatilité augmenter en raison des craintes d’une guerre commerciale ouverte, d’une contagion des marchés émergents, de l’arrivée au pouvoir d’un gouvernement populiste en Italie et d’un Brexit désordonné», selon Karsten Junius, Chief Economist. «Cependant, la croissance mondiale est restée solide en comparaison historique, soutenant les bénéfices des entreprises. Nous voyons dans le resserrement monétaire attendu un élément normal du processus dans la phase actuelle du cycle. Nous pensons que les marchés des actions vont être mis à l’épreuve mais devraient garder leur tendance positive jusqu’à la fin de l’année 2018».

La divergence entre les politiques des banques centrales américaine et européenne devrait se maintenir. Nous prévoyons que la Fed relèvera ses taux encore deux fois en 2018 et trois fois en 2019 afin d’empêcher une surchauffe de l’économie. Il est peu probable que la BCE annonce sa première hausse de taux avant l’été 2019, mais elle devrait réduire son programme d’achat d’actifs d’ici la fin de l’année. La Banque nationale suisse devrait attendre le deuxième semestre 2019 avant d’augmenter ses taux directeurs. Néanmoins, nous prévoyons que le raffermissement du franc suisse se poursuivra grâce à la vigueur de l’économie locale et à un environnement mondial de plus en plus risqué.

Eviter les icebergs

«Nous croyons que les marchés pourront contourner d’éventuels icebergs», commente M. Jan Amrit Poser, Chief Strategist et Head of Sustainability Research à la Banque J. Safra Sarasin. «Les guerres commerciales se retournent généralement contre leurs auteurs, et le potentiel d’accords entre les différents acteurs nous semble très important. L’Europe est en proie à des regains de populisme, mais économiquement, elle a fait beaucoup de chemin pour rééquilibrer ses budgets. La dette intérieure de la Chine sera gérée par le gouvernement, entraînant un nouveau ralentissement de l’économie. Nous pensons qu’en 2018 et 2019 les investisseurs en actions continueront de profiter de rendements raisonnables. Il existe d’importantes tendances à long terme dans les infrastructures et les technologies liées à l’eau qui méritent une attention particulière et créent des opportunités pour les investisseurs».

principales recommandations d’investissement
  • Les valorisations des actions sont toujours raisonnables au regard des fondamentaux.
  • Les obligations High Yield et Investment Grade s’affaiblissent, mais certaines obligations des marchés émergents présentent des opportunités intéressantes.
  • Favoriser les moteurs de l’innovation visant la mise en place d’économies durables. Les entreprises disposant de technologies disruptives durables dans des domaines tels que les énergies renouvelables, la récupération de l’eau, le recyclage du CO2, l’agriculture urbaine et l’impression 3D devraient capter les tendances à long terme qui façonneront le monde de demain.
Principales prévisions