Opportunités d'investissement de Julius Baer

Christian Gattiker, Julius Baer

1 minutes de lecture

Les données des marchés financiers publiées ces derniers trimestres illustrent largement l’impact du dernier cycle de resserrement du dollar à l’échelon international.

Ces derniers temps, pas un entretien avec les clients ne se déroule sans que le statut du dollar américain en tant que monnaie de réserve ne soit remis en cause. Nombreux sont ceux qui pensent que la suprématie financière des États-Unis dans le monde a décliné depuis longtemps. Pourtant, comme au cours de ces 80 à 100 dernières années, le dollar n’est rien moins que le principal moteur des marchés financiers. 

Cette situation explique pourquoi le changement de cap de la politique monétaire américaine il y a plus de trois ans est un sujet si brûlant et vivement débattu. Depuis que la Réserve fédérale américaine a commencé de relever prudemment ses taux d’intérêt à la fin 2015, les investisseurs se demandent quelles en sont les conséquences pour le reste du monde. Assistera-t-on au scénario de boom et de récession de 2007 ou plutôt à un cycle prolongé comme celui de la fin des années 1990? 

Les données des marchés financiers publiées ces derniers trimestres illustrent largement l’impact du dernier cycle de resserrement du dollar à l’échelon international. Dans le présent numéro d’Insights, nous explorons les schémas qui se profilent ainsi que les stratégies permettant aux investisseurs d’y faire face au mieux. En bref, c’est une affaire de «stop-and-go» et de patience, cette dernière étant – c’est bien connu – encore plus rare chez les investisseurs qu’au sein de la population en général.

A lire aussi...